Test : Coffee Lake Core i7-8700K et 8700, la bombe d’Intel

2 : Chipset Z370 et circuit graphique 3 : Méthode de test 4 : VRMark et 3DMark 5 : AotS: Escalation et Civilization VI 6 : Battlefield 1 et Dawn of War III 7 : Grand Theft Auto V et Hitman 8 : Shadow of Mordor et Project CARS 9 : Far Cry et Rise of the Tomb Raider 10 : PAO, bureautique, multimédia et compression 11 : Station de travail 2D 12 : Station de travail 3D 13 : Station de travail : calcul CPU et rendu 14 : Calcul scientifique 15 : Consommation 16 : Apports de l'overclocking et températures 17 : Rapport perf/prix et conclusion

Intro : une « réévolution » !

Les premiers processeurs quadricoeurs grand public d’Intel remontent à 2006, avec les Core 2 Quad, et même si les processeurs hexa-coeurs ont fait leur apparition quatre ans plus tard sur le marché très haut de gamme, le grand public va rester bloqué à quatre cœurs maximum pendant une décennie encore.

L’ère Coffee Lake débute donc avec le plus grand changement depuis une dizaine d’année chez Intel : le passage à six cœurs pour ses produits grand public, que ce soit sur les Core i3, Core i5 ou Core i7. Bien qu’il y ait d’autres nouveautés, comme des performances mémoire améliorées ou une meilleure granularité des options d’overclocking, ce sont ces deux cœurs supplémentaires qui vont permettre à Intel de répondre aux assauts des Ryzen d’AMD.

Une évolution motivée par Ryzen ?

Bien sûr, le lancement avancé des Coffee Lake ressemble à s’y méprendre à une réponse directe à la concurrence, mais en réalité il faudrait plutôt chercher la raison du choix de cette date du côté du retard pris par la gravure en 10 nm.

L’année dernière, Intel a annoncé une nouvelle cadence de sortie de ses processeurs, abandonnant le tick-tock historique en vigueur depuis des années au profit d’une feuille de route en trois étapes avec des transistors gravés plus finement à chaque troisième génération. Mais le procédé en 14nm++ est déjà la quatrième génération d’une même finesse de gravure depuis le lancement de Broadwell en 2014 !

Si l’on était encore à l’époque du tick-tock, il faudrait également parler aujourd’hui d’une nouvelle architecture. Mais Coffee Lake reprend le même design que Skylake, comme Kaby Lake avant lui. Nous avons également droit au même moteur graphique utilisé pour la génération précédente : Coffee Lake est donc clairement une mise à jour plutôt qu’une révolution… Mais quelle mise à jour !

L’ajout de deux cœurs supplémentaires n’est pas non plus trivial : Intel indique que Coffee Lake améliore les performances jusqu’à +25% en jeu, et jusqu’à +45% dans des tâches lourdement multi-threadées. Avec des tarifs équivalents à ceux de Kaby Lake, ces nouveaux processeurs semblent donc plus intéressants.

Comme si le portefeuille de produits d’Intel n’était pas déjà assez confus, voici que la huitième génération de processeurs Core se sépare en trois architectures : Kaby Lake-R (refresh) en 14nm+, Coffee Lake en 14 nm++ et Cannon Lake (10nm) qui devrait voir le jour l’année prochaine.

Les Coffee Lake en détail

Le Core i7-8700K est le porte-drapeau de cette génération de CPU, avec six cœurs hyper-threadés. C’est déjà une amélioration importante par rapport aux 4C/8T maximum de Kaby Lake. Ce processeur affiche également la fréquence de fonctionnement la plus élevée chez Intel, avec jusqu’à 4,7 GHz via Turbo Boost. Le Core i7-8700K sacrifie toutefois quelque 500 MHz sur sa fréquence de base (3,7 GHz) par rapport à celle du Core i7-7700K, afin de compenser la hausse de la consommation et de chaleur due à sa configuration 6C/12T.


Intel Core
i7-8700K
Intel Core
i7-8700
Intel Core i5-8600K
Intel Core i5-8400
Intel Core i3-8350K
Intel Core i3-8100
Socket
LGA 1151
LGA 1151
LGA 1151LGA 1151LGA 1151LGA 1151
Cœurs/Threads6 / 12
6 / 12
6 / 6
6 / 6
 4 / 4
4 / 4
Fréquence de base
3,7 GHz
3,2 GHz
3,6 GHz
2,8 GHz
4,0 GHz
3,6 GHz
Fréquence Boost
4,7 GHz
4,6 GHz
4,3 GHz
4,0 GHz
N/A
N/A
Vitesse Mémoire
DDR4-2666
DDR4-2666
DDR4-2666DDR4-2666DDR4-2400
DDR4-2400
Contrôleur Mémoire
Dual-Channel
Dual-Channel
Dual-ChannelDual-ChannelDual-Channel
Dual-Channel
Multiplicateur débloqué
OuiNon
OuiNonOuiNon
Lignes PCIe
x16 Gen3
x16 Gen3
x16 Gen3x16 Gen3x16 Gen3
x16 Gen3
GPU intégré
Intel UHD Graphics 630 (1200 MHz max)
Intel UHD Graphics 630 (1200 MHz max)Intel UHD Graphics 630 (1150 MHz max)Intel UHD Graphics 630 (1150 MHz max)Intel UHD Graphics 630 (1150 MHz max)Intel UHD Graphics 630 (1150 MHz max)
Cache (L2+L3)
13,5 Mo13,5 Mo
10,5 Mo10,5 Mo9 Mo
7 Mo
Architecture
Coffee Lake
Coffee LakeCoffee LakeCoffee LakeCoffee Lake
Coffee Lake
Gravure14nm++
14nm++14nm++14nm++14nm++14nm++
TDP
95 W
65 W
95 W
65 W
91 W
65 W
Prix unitaire
(dollars hors taxe pour 1000 CPU)
359
303
257
182
168
117

Ce CPU utilise un procédé de gravure en 14nm++, qui, selon Intel, améliore les performances de 26% par rapport au 14nm d’origine, tout en réduisant les courants de fuite de 52%. Ces améliorations autorisent une augmentation de la fréquence Turbo Boost et une réduction de la consommation, indispensable pour loger deux cœurs supplémentaires. Le TDP atteint 95W, ce qui n’est que 4% plus élevé que celui du Core i7-7700K. Et comme nous l’avons vu, la technologie Turbo Boost autorise le CPU à fonctionner au delà de son TDP tant que la puissance, l’intensité du courant et la température restent en dessous des limites fixées. Comme vous l’imaginez, les deux cœurs supplémentaires vont avoir leur mot à dire.

Intel Core i7-8700K

419.90€ > Materiel.net

La fréquence Turbo Boost de 4,7 GHz devrait améliorer les performances dans les applications single-threadées. Mais le Core i7-8700K possède également des paliers agressifs en multi-coeurs qui vont l’aider dans les tâches multi-threadées. En revanche, en raison de l’utilisation de l’architecture Skylake, nous ne nous attendons pas à une amélioration de l’IPC. Tous les gains de performances vont donc venir de la fréquence et du nombre de cœurs.

Turbo Boost : cœurs actifs
1
2
4
6
Intel Core i7-8700K
4,7 GHz
4,6 GHz
4,4 GHz
4,3 GHz
Intel Core i7-7700K
4,5 GHz
4,4 GHz
4,4 GHz

Intel Core i7-8700

349.00€ > Materiel.net

Intel a aussi ajouté 50% de cœurs en plus à sa famille Core i5, et a doublé le nombre de cœurs de ses processeurs Core i3. Il a en revanche supprimé l’Hyper-Threading de ces derniers. Ce n’est toutefois pas si mal, et on s’attend à ce que les joueurs apprécient de passer d’une plateforme dual-cœur avec HT à une quad-cœur abordable.

Les Core i5 et i7 supporte également la mémoire DDR4-2666 là où Kaby Lake ne supporte officiellement que jusqu’à la DDR4-2400. Les Core i3 restent en revanche limités à la DDR4-2400. Intel essaie peut-être de segmenter son offre de la sorte, à moins que les Core i3 ne soient en réalité que des Kaby-Lake quad-cœur transposés sur le process de gravure 14nm++.

Hélas, Intel ne propose toujours pas le Turbo Boost sur ses Core i3. On peut donc s’attendre à une légère baisse des performances avec les applications faiblement multi-threadées à cause de la fréquence plus faible de Coffee Lake. Mais en échange, vous avez deux fois plus de cœurs. Des cœurs physiques sont toujours préférables à des cœurs logiques, les nouveaux Core i3 devraient donc en toute logique se placer devant les anciens dans nos tests.

Comme prévu, la majorité des modèles embarquent 2 Mo de cache L2 et 256 Ko de cache L3 par cœur. A cause des cœurs supplémentaires, Coffee Lake embarque forcement plus de cache que Kaby Lake, avec comme seule exception le Core i3-8100 qui n’est doté que de 6 Mo de cache L3.

La connectivité PCIe reste inchangée, avec toujours 16 lignes de troisième génération par processeur. Intel ne manque toutefois pas de nous rappeler qu’il propose jusqu’à 40 lignes lorsque l’on ajoute les 24 lignes du hub.

Vous aurez besoin d’une carte mère Z370 pour faire fonctionner un Coffee Lake : les chipsets 200-Series ne sont pas compatibles. Et s’il fallait encore une preuve de l’avancement de la date de lancement, les chipsets B et H Series – plus abordables – ne seront pas prêts avant l’année prochaine. Une carte mère haut de gamme avec un chipset Z-Series n’est pas un problème en soi pour les modèles avec coefficient multiplicateur débloqué, mais c’est en revanche peut être « un peu trop » pour les autres.

Moins cher ou pas ?

Prix en dollars hors taxe pour 1000 unités
Intel Core
i7-8700K
Intel Core
i7-8700
Intel Core i5-8600KIntel Core i5-8400Intel Core i3-8350KIntel Core i3-8100
Coût par
Cœur/Thread
59.83 / 29.92
50.50 / 25.25
$2.83 / 42.83
30.33 / 30.33
42 / 42
29.95 / 29.95
Kaby Lake
Intel Core i7-7700KIntel Core i7-7700Intel Core i5-7600KIntel Core i5-7400Intel i3-7350KIntel i3-7100
Coût par
Cœur/Thread
84.75 / 42.38
75.75 / 37.88
60.50 / 60.50
45.50 / 45.50
84 / 42
58.50 / 29.95
RyzenRyzen 7
1700X
Ryzen 7
1700
Ryzen 5
1600X
Ryzen 5
1500X
Ryzen 5
1400
Ryzen 3
1300X
Coût par
Cœur/Thread
49.88 / 24.94
41.13 / 20.56
41.50 / 20.75
47.50 / 23.75
42.25 / 21.12
32.50 / 32.50

Nous utilisons le prix unitaire par quantité de 1000 comme base de comparaison avec Kaby Lake, et le prix public conseillé par AMD pour les Ryzen équivalents. On peut s’attendre à des tarifs grand public un peu plus élevés du côté d’Intel, tandis que les puces d’AMD sont souvent affichées sous le prix public conseillé.

Intel ajoute quelque 20 dollars au Coffee Lake K par rapport à leurs équivalents Kaby Lake. Au final, toutefois, le prix par cœur est plus faible. Encore une fois, Intel a retiré l’Hyper-Threading de ses Core i3, le prix par thread reste donc inchangé. A l’exception du Ryzen 3, l’offre d’AMD est plus avantageuse, en particulier grâce au SMT de ses Ryzen 5.

Côté overclocking

La marge d’overclocking est l’un des principaux avantages d’Intel par rapport aux Ryzen. Intel ajoute le support de l’overclocking par cœur sur Coffee Lake, mais ne propose pas de tension par cœur ou de contrôle P-state. Il ajoute également les modifications des timings mémoire sans redémarrage, ainsi que des multiplicateur mémoire jusqu’à 8400 MT/s : plus besoin d’ajuster la fréquence BCLK pour régler finement la mémoire. Enfin, Coffee Lake améliore la granularité des ratios GT et Ring PLL Trim.

Le constructeur a apporté quelques optimisations à l’IHS qui devraient être utiles lors d’un overclocking. Intel persiste toutefois à utiliser une pâte thermique entre le die et l’IHS, plutôt qu’une soudure.

Entre Kaby Lake, Skylake-X et Kaby Lake-Refresh, on ne peut pas reprocher à Intel de s’être reposé cette année, sans oublier les nouveaux Pentium et Celeron qui arrivent l’année prochaine. Bref, nous sommes impatients de tester ce que le constructeur présente comme son meilleur processeur pour joueurs à ce jour.

Sommaire :

  1. Intro : une « réévolution » !
  2. Chipset Z370 et circuit graphique
  3. Méthode de test
  4. VRMark et 3DMark
  5. AotS: Escalation et Civilization VI
  6. Battlefield 1 et Dawn of War III
  7. Grand Theft Auto V et Hitman
  8. Shadow of Mordor et Project CARS
  9. Far Cry et Rise of the Tomb Raider
  10. PAO, bureautique, multimédia et compression
  11. Station de travail 2D
  12. Station de travail 3D
  13. Station de travail : calcul CPU et rendu
  14. Calcul scientifique
  15. Consommation
  16. Apports de l'overclocking et températures
  17. Rapport perf/prix et conclusion