Cryptomonnaies : 170 milliards de dollars perdus en 3 jours, des problèmes en Asie

Nouvelle preuve de l’instabilité de ce marché.

Évolution des cryptomonnaies

Depuis le 8 janvier dernier, la capitalisation de toutes les crypto-monnaies confondues est passée de plus de 800 milliards de dollars à 630 milliards de dollars, avec une baisse vertigineuse de 100 milliards de dollars rien qu’aujourd’hui. La situation s’est rétablie un peu avec un regain de 50 milliards il y a quelques heures, mais la chute devrait continuer au regard de l’actualité.

Le problème chinois

En effet, des sources chinoises affirment que le gouvernement ferait circuler des notices prévenant certains opérateurs qu’une loi bannirait prochainement le minage de cryptomonnaies. La Chine est responsable de 80 % du minage mondiale grâce à certains endroits ruraux où le coût de l’électricité est extrêmement bas.

À lire aussi :
Bitcoin, Litecoin : la folie des crypto-monnaies

D’autres rumeurs affirment que le gouvernement interdirait seulement l’utilisation de l’électricité générée par les centrales publiques, tandis que d’autres parlent d’une reprise des fermes par le gouvernement qui chercherait à contrôler les cryptomonnaies. Bref, les informations sont encore floues et incertaines, mais des fermes de minages chinoises auraient déjà commencé à fermer, en attente d’une annonce formelle par le gouvernement, tandis que d’autres auraient exporté leurs équipements dans un autre pays.

Le problème sud-coréen

L’autre grande mauvaise nouvelle est que le gouvernement sud-coréen vient d’annoncer son désir d’interdire l’échange de cryptomonnaies. Le minage serait toléré, mais il ne serait pas possible de procéder à des transactions ou échanges domestiques. Les Sud-Coréens seraient donc obligés de passer par des maisons de change présentes dans d’autres pays et, en conséquence, convertir leurs cryptomonnaies en monnaies physiques deviendrait très difficile, voire impossible.

Il n’y a pour l’instant rien de concret et même si le gouvernement passe une loi, ce ne sera pas avant plusieurs mois. Malgré tout, certains investisseurs ont déjà commencé à se retirer et on s’attend à ce que les marchés soient encore plus volatils que d’habitude.