Toshiba XL-Flash : des latences dix fois plus faibles que la TLC classique

Pour concurrencer Intel Optane et la Z-NAND de Samsung

Durant le Flash Memory Summit, Toshiba a annoncé sa nouvelle technologie de NAND 3D : XL-Flash. Il s’agit en fait d’une variante de mémoire flash, ayant pour but de proposer des latences 10 fois plus faibles que la TLC classique. En somme, c’est une réponse aux produits Intel Optane (basés sur la mémoire 3D XPoint), qui se veut moins chère que ces derniers, comme la Z-NAND de Samsung.

A lire aussi : test des SSD Intel Optane 800p, leurs forces et leurs faiblesses

Des connexions internes écourtées

Toshiba dit de sa mémoire XL-Flash qu’elle peut atteindre un temps de réponse de seulement 7 microsecondes (à titre comparatif la QLC affiche 30 microsecondes). Pour arriver à de telles performances, le constructeur dit avoir utilisé sa mémoire BiCS flash, mais avec des connexions internes (bitlines et wordlines) bien plus courtes, pour augmenter les performances. De plus, les nouvelles dies présentent plus de planes (groupes de blocs pouvant répondre de façon simultanée à une requête) pour améliorer le parallélisme. En revanche, la densité de stockage sera réduite, XL-Flash viendra dans, un premier temps, en mode SLC (1 bit par cellule). Notez que l’entreprise parle déjà de futures XL-Flash MLC (2 bits par cellules).