Comparatif : 8 boîtiers externes USB testés, lequel choisir ?

1 : Quel boîtier externe USB choisir ? 2 : Protocole de test 3 : Tests synthétiques : lecture et écriture séquentielles 5 : Tests pratiques : copie de fichiers, Anvil 6 : Tests pratiques : démarrage de jeu 7 : Conclusion

Tests synthétiques : lecture et écriture aléatoires

Commençons avec CrystalDiskMark et ses tests de débits aléatoires 4K (lecture et écriture). Ce logiciel permettant de définir la longueur de la file de commandes, nous avons testé sans file d’attente (autrement dit avec une longueur de file de commande Q1) et avec 32 commandes en file d’attente (Q32), mais toujours avec un seul thread.

Les Inatek FEU3NS-1E et Orico 2189U3-BK affichent une nouvelle fois de faibles performances : ces modèles sont à éviter, tout comme l’Inatek FE2011 (qui ne veut toujours pas terminer les tests sans se déconnecter aléatoirement). En écriture, les autres modèles sont globalement équivalents, tandis qu’en lecture les modèles USB 3.1 Gen2 sont de manière assez surprenante derrière les modèles USB 3.0 avec une longueur de file d’attente importante.

AS SSD confirme nos premières impressions : les deux Inatek et l’Orico sont à oublier, les modèles en USB 3.0 sont plus rapides que les modèles en USB 3.1 Gen2.

Temps d’accès

Sommaire :

  1. Quel boîtier externe USB choisir ?
  2. Protocole de test
  3. Tests synthétiques : lecture et écriture séquentielles
  4. Tests synthétiques : lecture et écriture aléatoires
  5. Tests pratiques : copie de fichiers, Anvil
  6. Tests pratiques : démarrage de jeu
  7. Conclusion