Comparatif : 8 boîtiers externes USB testés, lequel choisir ?

1 : Quel boîtier externe USB choisir ? 2 : Protocole de test 3 : Tests synthétiques : lecture et écriture séquentielles 4 : Tests synthétiques : lecture et écriture aléatoires 6 : Tests pratiques : démarrage de jeu 7 : Conclusion

Tests pratiques : copie de fichiers, Anvil

La théorie, c’est bien, mais venons-en maintenant aux performances pratiques de copie de fichiers. AS SSD permet de tester les performances des supports de stockage lors de copies de fichiers. Trois cas de figure sont possibles selon le type de données – non compressibles : copie de fichiers ISO (deux gros fichiers de 500 Mo), copie de fichiers de programmes (un répertoire de type « Program Files » avec de nombreux petits fichiers) et copie de fichiers de jeux (un mélange de fichiers de tailles variables). Le tout permet d’avoir une idée des performances en conditions réelles, avec un mélange de lectures et d’écritures.

Le SSD directement branché en SATA se montre le plus rapide dans ces tests et on note encore une fois que l’Inatek FE2011 n’est pas parvenu au bout des tests. L’Inatek FEU3NS-1E est de son côté vraiment plus lent que les autres modèles. Entre les deux, les performances des autres modèles sont relativement proches pour les fichiers de petite taille et de taille moyenne, et seule la copie de fichiers ISO permet vraiment aux modèles USB 3.1 Gen2 de se démarquer.

Avec Anvil, mis à part le FE2011 qui refuse encore et toujours de terminer la totalité des tests sans se déconnecter, ce sont les Inatek FEU3NS-1E et Orico 2189U3-BK qui font jeu à part, dans le bas du tableau. Les autres modèles font à peu près jeu égal.

Sommaire :

  1. Quel boîtier externe USB choisir ?
  2. Protocole de test
  3. Tests synthétiques : lecture et écriture séquentielles
  4. Tests synthétiques : lecture et écriture aléatoires
  5. Tests pratiques : copie de fichiers, Anvil
  6. Tests pratiques : démarrage de jeu
  7. Conclusion