GlobalFoundries repousse le 7 nm ! Coup dur pour AMD ?

Ou coup dur chez AMD ?

GlobalFoundries annonce mettre de côté la gravure en 7 nm pour une durée indéterminée. Le fondeur se recentre sur le 14/12 nm, et dit vouloir le perfectionner. L’entreprise explique que la majorité des concepteurs de puces n’a finalement pas investi dans la transition vers le 7 nm. En gros, le carnet de commande ne serait pas assez important en 7 nm. GlobalFoundries se tourne donc vers les ASIC, le passage vers la 5G ou encore l’IA. L’histoire, bien tournée pour ne pas effrayer les marchés, nous semblent beaucoup moins anecdotique qu’elle ne le semble.

Gros doutes sur les puces 7 nm chez AMD ?

Le remodelage de la roadmap de GlobalFoundries affecte directement AMD, qui avait prévu de partager la production de ses futurs produits en 7 nm entre GlobalFoundries et TSMC. Ces derniers seront à présent tous produits avec TSMC, que ce soient les CPU EPYC et Ryzen basés sur ZEN2 ou les GPU Vega en 7 nm et la prochaine architecture Navi.

Le problème, c’est que le carnet de commande de TSMC en 7 nm est actuellement plein à ras-bord, et pour un bon moment, monopolisé en très grande majorité par Apple, comme le montre ce graphique du journal EETimes : seulement 0 à 5 % de la production prévue pour AMD, qui n’est même pas mentionné comme client potentiellement important dans l’article de notre confrère.

AMD déclare pourtant que ce changement de plan n’aura aucun impact sur la date de sortie de ses produits. AMD affirme avoir déjà finalisé les designs de GPU et de CPU chez TSMC. Mais, selon nous, cette histoire semble plus importante qu’annoncée, tandis que Jim Anderson, vice président en charge des ventes CPU et GPU chez AMD, démissionne au même moment (un de plus !). Il est fort probable que les puces en 7 nm aient du retard, ou ne soient que très peu disponibles dans un premier temps. Un coup dur ?