Enquête exclusive sur le DLSS de NVIDIA : upscaling ou pas ?

1 : Intro : le DLSS, une techno à élucider 2 : Premiers indices visuels 3 : Tests de performances 5 : Star Wars Reflections, un cas spécial 6 : Conclusion : upscaling IA à 150 %

Analyse des étapes de rendu

C’est là que nous avons décidé de sortir l’artillerie lourde : l’analyseur Nsight Graphics de NVIDIA. Un logiciel qui permet tout simplement de décomposer toutes les étapes de rendu d’une image, pour tout savoir sur sa genèse.

Rendu dans FF XV

Pour la démo FF XV, il y a donc environ 50 000 étapes de rendu, que nous avons résumé en quelques clichés majeurs. Mais il y a surtout une chose à retenir : en mode 4K DLSS, toutes ces étapes de rendu sont en effectuées en… QHD ! Seule l’avant dernière image passe tout d’un coup en 4K, juste avant l’application du menu en surimpression.

Autre chose à remarquer : lorsque le rendu est terminé en QHD, la carte graphique applique un antialiasing à l’image, juste avant de passer en 4K. Un antialiasing dont nous ignorons la nature, mais que nous soupçonnons être tout simplement du TAA pour deux raisons : cet AA est inefficace sur les premières images de nouvelles scènes (aspect temporel), et le DLSS ne semble compatible qu’avec les jeux (ou démos pour l’instant) qui gèrent le TAA d’origine.

Rendu dans Infiltrator

Le rendu de la démo Infiltrator semble légèrement plus complexe que celui de FF XV, car on peut monter cette fois à 100 000 étapes de rendu pour certaines images. Toujours est-il que le résultat est le même : toutes les étapes de rendu sont effectuées dans une définition inférieure, et l’image passe en définition finale tout à la fin du rendu.

Pour du 4K DLSS, c’est la même chose, l’image est rendue en QHD à la base. Pour du QHD DLSS, le résultat est encore plus intéressant, puisque l’image est rendue dans une définition inférieure au Full HD : 1708 x 960 pixels, soit exactement 2/3 de la définition finale QHD en DLSS.

D’après ces résultats, il est désormais clair que le DLSS consiste à rendre l’image dans une définition inférieure à celle annoncée au final. Le 4K DLSS est un rendu en QHD (2560 x 1440 pixels) upscalé en 4K (3840 x 2160 pixels). Et le QHD DLSS est rendu à partir d’une définition de base en 1708 x 960 pixels. Le rapport est toujours de 150 % entre la définition de base et la définition finale.

Sommaire :

  1. Intro : le DLSS, une techno à élucider
  2. Premiers indices visuels
  3. Tests de performances
  4. Analyse des étapes de rendu
  5. Star Wars Reflections, un cas spécial
  6. Conclusion : upscaling IA à 150 %