Test des 9900K, 9700K et 9600K : overclocking à 5 GHz contre Ryzen

La neuvième génération d’Intel enfin testée et overclockée comme il se doit, face à Ryzen, lui-aussi overclocké.

1 : Intro, caractéristiques 2 : Consommation, overclocking et configuration de test 3 : VRMark, 3DMark et AotS :Escalation 4 : Shadow Of War et Project CARS 2 5 : Civilization VI CPU et GPU, Dawn of War III 6 : GTA: V et Hitman 7 : Bureautique 9 : Conclusion

Rendu, transcodage et compression

Rendu

Le Ryzen 7 2700X démontre ici l’intérêt de huit cœurs avec multithreading, les programmes de rendu tirant fortement parti du parallélisme. Les Ryzen finissent ainsi en tête sous Cinebench, LuxRender et Blender.

Si le Core i7-9700K ne parvient pas à rivaliser avec les processeurs d’AMD, il propose un léger gain de performances par rapport au 8700K à fréquence d’origine. Nous avons été surpris de voir ce même 8700K dominer le 9700K sous Corona et LuxRender après overclocking.

Les tâches mono-thread, qu’il s’agisse de rendu ou autre, constituent encore un domaine dans lequel les architectures d’Intel brillent.

Transcodage et compression

Lame constitue l’exemple parfait d’une tâche peu threadée et c’est donc sans surprise que l’on retrouve le Core i7-9700K overclocké en tête du classement.

Nos tests de compression et décompression s’appuient directement sur la mémoire système afin d’éliminer les biais pouvant être induits par le périphérique de stockage. Si le Ryzen 7 2700X est déjà compétitif en matière de compression, c’est surtout en décompression qu’il s’illustre.

Y-Cruncher est un programme mono- et multithread qui calcule Pi et constitue un excellent moyen d’évaluer les performances optimisées pour les instructions AVX. Comme évoqué plus tôt, nous avons paramétré un overclocking de 4,8 GHz sur l’ensemble des cœurs en cas d’utilisation de ces instructions. Le 9700K parvient à un meilleur résultat sans overclocking en monothread sur Y-Cruncher et cela n’a rien d’une anomalie : à fréquence d’origine, le plafond Turbo Boost sur un seul cœur est de 4,9 GHz.

Le 9700K surpasse le Ryzen 7 2700X sur le test HandBrake x265, lequel s’appuie largement sur le jeu d’instructions AVX. En parallèle, le 2700X est plus compétitif sur le benchmark X264. Notons que cette fois, le 9700K overclocké fait mieux qu’à fréquence d’origine malgré une limitation à 4,8 GHz sur l’ensemble des cœurs compte tenu des instructions utilisées. Là encore, ce résultat était attendu : sans overclocking, le 9700K plafonne à 4,6 GHz sur l’ensemble de ses cœurs.

Sommaire :

  1. Intro, caractéristiques
  2. Consommation, overclocking et configuration de test
  3. VRMark, 3DMark et AotS :Escalation
  4. Shadow Of War et Project CARS 2
  5. Civilization VI CPU et GPU, Dawn of War III
  6. GTA: V et Hitman
  7. Bureautique
  8. Rendu, transcodage et compression
  9. Conclusion