Guide d’achat : PC gaming, toutes les marques, nos 8 sélections

Décryptage de toutes les marques et de toutes les gammes de PC fixes gaming du marché.

1 : Intro : notre sélection de 8 PC gamer 2 : Quels usages pour quel budget ? 4 : Bien choisir ses composants : CPU et GPU 5 : Bien choisir sa RAM, son stockage et le boîtier 6 : La gamme Acer 7 : La gamme Asus 8 : La gamme Corsair 9 : La gamme Dell / Alienware 10 : La gamme HP Omen 11 : La gamme Intel 12 : La gamme Lenovo 13 : La gamme MSI 14 : La gamme Zotac

PC de marque ou d’assembleur ?

Au moment d’acheter une machine, une question se pose souvent : faut-il se tourner vers un PC de grande marque (HP, Acer, Lenovo, Dell, etc.), commercialisé via les sites des constructeurs ou les enseignes de la grande distribution (Fnac, Darty, Boulanger, etc.), ou plutôt vers une machine d’assembleur que l’on trouve sur des sites spécialisés ou dans des boutiques de quartier ? Chacune des deux possibilités a ses avantages et ses inconvénients.

La plupart du temps, une grande marque est le gage d’une garantie et d’un service après-vente de bonne qualité. Le moindre problème est résolu rapidement et efficacement. De plus, ces machines offrent souvent des boîtiers aux formes originales (Alienware s’est souvent distingué dans ce domaine), pouvant offrir des fonctionnalités que l’on ne retrouve pas sur la plupart des boîtiers vendus dans le commerce (baie d’extraction à chaud d’une unité de stockage par exemple). Ils sont aussi souvent conçus spécialement pour optimiser les flux d’air qui vont refroidir les composants internes (les tests montrent alors, ou pas, leur efficacité réelle).

Le pire défaut des machines des grands constructeurs, c’est qu’elles sont très souvent littéralement polluées par des logiciels poubelles (aussi appelés crapwares ou bloatwares) : gadgets et jeux sans intérêt, antivirus payant en version d’essai, suite bureautique Microsoft Office en version limitée à un mois, démos pour les services payants du constructeur… Ces derniers prennent beaucoup de place, occupent inutilement la mémoire de la machine et, au final, ralentissent parfois considérablement les performances de la machine pourtant neuve. Sans compter que certains vous harcèlent tous les jours pour acquérir les versions définitives, payantes. Cette détestable pratique est tellement répandue que Microsoft offre désormais pour Windows 10 un utilitaire qui permet, en un clic, de réinstaller le système comme neuf sans tous ces logiciels indésirables : Refresh Windows Tool.

Les deux principaux inconvénients des assembleurs concernent la qualité du montage et du service après-vente, plus ou moins aléatoire et satisfaisante. Il suffit de parcourir les commentaires laissés par les acheteurs pour se rendre compte que des petits soucis arrivent assez souvent, comme une carte graphique mal enfichée dans le connecteur PCI Express, des câbles débranchés, des barrettes mémoires inopérantes, ou encore des disques durs non configurés dans Windows. Il faut le savoir et être prêt à – éventuellement – mettre les mains dans le boîtier si un composant fonctionne mal. Et si vous préférez ramener la machine à la boutique où vous l’avez acheté, vous prenez le (petit) risque d’être à la merci de l’humeur du vendeur, ou que ce dernier vous dise – faute d’avoir la même pièce en stock – qu’il faut la remplacer par un modèle pas tout à fait semblable (et peut être moins performant), sauf si vous préférez attendre le temps nécessaire pour faire jouer la garantie auprès du constructeur…

Enfin, parfois, il peut être intéressant d’assembler sa machine vous-même, en sélectionnant judicieusement vos composants, parfaitement adaptée à votre budget et votre besoin, en vous inspirant de nos recommandations : PC sur Mesure, nos 10 configurations idéales

Précisons également que les assembleurs offrent souvent des configurations commercialisées « nues », comprenez sans système d’exploitation. C’est utile si vous ne comptez installer qu’un Linux (et ça tire le prix légèrement vers le bas au passage). Si, en revanche, vous désirez installer Windows 10 (ne serait-ce que pour jouer), il faudra ajouter le prix de la licence à celui de la configuration. D’une manière générale, il est préférable d’opter directement pour une machine livrée avec Windows, cela revenant moins cher que l’acquisition séparée de la licence.

En outre, il faut aussi noter que, contrairement aux PC des constructeurs, les configurations des assembleurs sont parfois livrées sans clavier et sans souris ! Des accessoires bien évidemment indispensables et qu’il faudra ajouter au prix d’achat si vous n’êtes pas déjà bien équipés en la matière.

En définitive, les machines de constructeurs ont un aspect rassurant si on ne maîtrise pas toutes les subtilités du jargon informatique et si on ne connaît personne calé dans le domaine. Acheter un PC de constructeur, c’est aussi s’offrir une (relative) forme de tranquillité. Mais les assembleurs offrent désormais un choix plus vaste de configurations, malheureusement pas toujours pré-installées.

Sommaire :

  1. Intro : notre sélection de 8 PC gamer
  2. Quels usages pour quel budget ?
  3. PC de marque ou d’assembleur ?
  4. Bien choisir ses composants : CPU et GPU
  5. Bien choisir sa RAM, son stockage et le boîtier
  6. La gamme Acer
  7. La gamme Asus
  8. La gamme Corsair
  9. La gamme Dell / Alienware
  10. La gamme HP Omen
  11. La gamme Intel
  12. La gamme Lenovo
  13. La gamme MSI
  14. La gamme Zotac