Puce pirate chinoise : Supermicro réaffirme n’avoir jamais été infecté

Enorme erreur ou énorme fake news ?

Le très sérieux Bloomberg serait-il l’auteur de la plus grosse « fake news » de l’année ? L’enquête du média, expliquant la présence d’une puce pirate chinoise sur certaines cartes mères Super Micro chez Amazon et Apple, est de plus en plus contestée pour manque de preuve. Aujourd’hui, Super Micro affirme n’avoir trouvé aucune puce pirate sur ses cartes mères après une enquête indépendante.

Toujours aucune preuve

L’entreprise ayant enquêté, nommée Nardello & Co, explique avoir testé plusieurs échantillons de cartes mères, notamment les versions vendues chez Apple et Amazon, sans trouver la moindre puce suspecte. Apple et Amazon affirment d’ailleurs toujours n’avoir jamais été infectés par une telle puce.