Supercalculateur : la Finlande s’arme de 200 000 coeurs AMD EPYC Rome en 7 nm

Un supercalculateur qui offrira une puissance record une fois terminée.

Le CSC a dévoilé un plan en deux phases pour améliorer son infrastructure de calcul haute performance. Le premier concerne un cluster BullSequana X400 rempli de processeurs Intel Cascade Lake Xeon. Le deuxième utilise des processeurs AMD EPYC « Rome » entassés dans un supercalculateur BullSequana XH2000 beaucoup plus puissant. La nouvelle infrastructure du CSC atteindra les 11 pétaflops.

Un projet chiffré 37 millions d’euros

Atos, l’entreprise qui fabrique les supercalculateurs BullSequana, prévoit de terminer la première phase de ce programme en 2019 et la deuxième en 2020. Le supercalculateur sera construit à Kajaani, en Finlande. Le projet devrait coûter 44,2 millions de dollars (37 millions d’euros) pour le matériel et la formation nécessaires à son utilisation.

AMD n’a pas encore dévoilé toutes les informations concernant ses processeurs EPYC « Rome », mais vient déjà d’en vendre 3 125 !