TSMC : nouvelle usine pour graver en 3 nm, le 5 nm en bonne voie

TSMC premier dans la course, Samsung en embuscade !

Le taïwanais TSMC domine le marché de la gravure, et compte bien rester premier, en prévoyant dès maintenant une usine dans le Sud de l’île de Taïwan, afin de graver en 3 nm. Par ailleurs, le DigiTimes explique que son fournisseur d’équipement de gravure AMEC est dans la course pour armer TSMC en machines de gravure en 5 nm EUV.

Une usine écolo ?

L’usine de gravure en 3 nm de TSMC utilisera 20 % d’énergie renouvelable, et 50 % d’eau recyclée, selon le journal Taiwan News. La fabrication de l’usine commencera en 2022, et l’établissement devrait produire ses premières puces début 2023. Une autre usine de gravure en 5 nm devrait être montée dès l’année prochaine, pour une production prévue début 2020.