Test : KFA2 RTX 2070 EX, une carte efficace et abordable

Que demander de plus ?

1 : Intro et caractéristiques 2 : La carte en détail 3 : Démontage : PCB et dissipateur 4 : Benchmarks QHD / 4K 6 : Températures, fréquences et overclocking 7 : Ventilation et bruit 8 : Résumé et conclusion

Consommation

La consommation au repos de cette carte partenaire est similaire à celle de la Founders Edition, à 11,6 W. En jeu et en test de torture, on mesure 180 W, ce qui correspond au Power Limit fixé dans le BIOS. En poussant la carte dans ses derniers retranchements, on obtient au maximum 200 W, avec le Power Limit fixé à 114 %. La carte respecte donc à la lettre la limite de consommation fixée dans le BIOS.

La copie d’écran suivante montre les différents réglages fixés dans le BIOS par KFA2.

Les tensions sont tout à fait normales, et en overclocking, c’est la consommation maximale qui limite la carte, pas sa tension. On voit bien que Nvidia met le holà à une tension trop élevée à son goût.

La répartition de la charge entre les différentes entrées d’alimentation est bien gérée, puisque le slot de la carte mère n’est jamais sollicité à plus de 5,5 A, la limite préconisée. Au niveau des connecteurs d’alimentation ATX, on reste nettement en dessous des 200 W.

Mesure des pics de consommation

Lorsque on mesure la consommation d’une carte au millième de seconde, on observe des pics de consommation bien plus importants qu’annoncés, et ceux-ci peuvent dans certains cas mener à l’arrêt impromptu du bloc d’alimentation. En effet, la consommation moyenne relevée sur plusieurs secondes (la TBP pour Typical Board Power) ne permet pas de déduire automatiquement qu’un boitier d’alimentation est capable de soutenir la charge d’une carte graphique actuelle.

Des pics de consommation d’une durée allant de 1 à 10 ms peuvent en effet entrainer le mécanisme d’arrêt d’urgence (OPP, OCP), en particulier sur les alimentations multi-rails, et ce, alors que la consommation moyenne est bien en dessous de la norme. Pour la KFA2 RTX 2070 EX, je conseille donc une alimentation capable de fournir au moins 215 à 240 W via les connecteurs d’alimentation ATX, on ne sait jamais. Le graphique suivant montre l’évolution de la consommation avec une mesure toute les 20 ms, un intervalle qui sert aussi aux mesures :

Graphiques détaillés de la consommation et de l’intensité

Comme de coutume, nous incluons les graphiques détaillés de la consommation et de l’intensité électrique obtenus grâce à notre oscilloscope. Ils montrent en détail comment la carte réagit sur une période donnée.

Sommaire :

  1. Intro et caractéristiques
  2. La carte en détail
  3. Démontage : PCB et dissipateur
  4. Benchmarks QHD / 4K
  5. Consommation
  6. Températures, fréquences et overclocking
  7. Ventilation et bruit
  8. Résumé et conclusion