Test de la Radeon VII : un bruyant appétit de Watts pour cibler la RTX 2080

Une carte qui fait son effet, mais pas longtemps.

1 : Le premier GPU gravé en 7 nm 3 : La carte en détail 4 : PCB, alimentation, dissipateur 5 : Tests en QHD (2560 x 1440) 6 : Tests en 4K / UHD 7 : Performances en calcul et rendu 8 : Consommation 9 : Températures et fréquences 10 : Ventilation et nuisances sonores 11 : Perfs moyennes et conclusion

Les évolutions de Vega 20

Cette fois, le GPU Vega 20 de la Radeon VII est gravé en 7 nm par TSMC, alors que le Vega 10 des Vega 56 et 64 était gravé en 14 nm chez Global Foundries. Il s’agit donc bien du tout premier GPU gravé en 7 nm, et AMD en est plutôt fier. De quoi monter considérablement les fréquences, et donc les puissances brutes de calcul, au moins sur le papier.

Notez que le débit de calcul en double précision FP64 est artificiellement limité sur cette carte, alors que la puce est physiquement capable de gérer ce niveau de précision. La bonne nouvelle, c’est que la limite devait être fixée à 1/16ème des performances en FP32, mais qu’elle est finalement à 1/4 suite à ce qu’AMD présente comme une erreur de réglage sur les cartes au lancement. Il est possible que cela reste comme tel.

En revanche, il est possible de doubler les performances à chaque palier inférieur au FP32, ce qui permettrait à la carte de gérer de l’inférence par intelligence artificielle, en INT4 ou INT8, de manière assez intéressante…

Cartes Radeon RX Vega 64 Radeon VII Radeon Instinct MI60
Peak FP64 0.84 TFLOPS 0.88 TFLOPS 7.4 TFLOPS
Peak FP32 12.7 TFLOPS 14.1 TFLOPS 14.7 TFLOPS
Peak FP16 25.3 TFLOPS 28.1 TFLOPS 29.5 TFLOPS
Peak INT8 53.4 TOPS 56.3 TOPS 59 TOPS
Peak INT4 106.8 TOPS 112.5 TOPS 112.5 TOPS

Le GPU est beaucoup plus petit que son prédécesseur, et peut alors laisser place à deux piles de RAM HBM2 supplémentaire, pour doubler sa mémoire vive, mais aussi la largeur de son bus mémoire. Cette RAM fonctionne aussi à une fréquence supérieure, ce qui permet d’offrir bande passante finale plus de deux fois supérieure.

L’architecture globale de Vega 20 reste identique à Vega 10 en Graphic Core NEXT 5.0. Certains sites parlent d’un GCN 5.1, mais AMD n’y fait pas explicitement référence. Il y a donc toujours quatre shader engines. Chacun regroupe 16 Compute Units, intégrant 64 processeurs de flux et quatre unités de texture. La Radeon VII ne possède toutefois pas un Vega 20 complet, elle sacrifie quatre Compute Units, perdant alors 256 processeurs de flux et 16 unités de textures. Les fréquences en hausse devraient faire oublier cette perte et aboutir à des performances finales en hausse.

La carte ne gagne toutefois rien côté consommation. Son TDP est même en hausse de 295 à 300 W. Ce qui va d’emblée être difficile à défendre face aux 215 W de la RTX 2080… Mais c’est surtout la température qu’il va falloir discipliner, et c’est notamment pourquoi AMD a changé son dissipateur blower radial pour une ventilation axiale à triple turbines.

Du coup, la carte change un peu sa manière de gérer ses températures. La surveillance thermique interne du GPU est améliorée. Le nombre de capteurs double, de 32 à 64, chacun placé stratégiquement pour couvrir toute la surface du GPU. Désormais, ces capteurs ne servent pas seulement à déclencher le mécanisme d’extinction du GPU en cas de surchauffe : ils servent aussi à ajuster les fréquences et la vitesse des ventilateurs. De quoi offrir plus de performances et un monitoring plus raffiné. En revanche pour l’instant, seul Wattman peut exploiter ce nouveau système de surveillance, et ce logiciel nous a posé pas mal de problèmes et de bugs.

Sommaire :

  1. Le premier GPU gravé en 7 nm
  2. Les évolutions de Vega 20
  3. La carte en détail
  4. PCB, alimentation, dissipateur
  5. Tests en QHD (2560 x 1440)
  6. Tests en 4K / UHD
  7. Performances en calcul et rendu
  8. Consommation
  9. Températures et fréquences
  10. Ventilation et nuisances sonores
  11. Perfs moyennes et conclusion