Test : MSI RTX 2060 Gaming Z, une carte graphique sous stéroïdes !

Généreuse en MHz, discrète, mais très chère.

1 : Intro et caractéristiques 2 : La carte en détail 3 : Démontage : PCB et dissipateur 4 : Benchmarks Full HD / QHD 5 : Consommation 6 : Températures, fréquences et overclocking 8 : Résumé et conclusion

Ventilation et bruit

La fonction d’arrêt des ventilateurs au repos est bien réalisée avec un démarrage progressif. Comme sur la Founders Edition, les ventilateurs sont gérés de manière individuelle (c’est d’ailleurs l’une des caractéristiques du design de référence Nvidia).

Le ventilateur situé au-dessus du GPU tourne en moyenne à 1460 tpm et maintient le GPU à 65°C, tandis que le second ventilateur, sous lequel les VRM sont placés, tourne un peu plus vite à 1840 tpm, ce qui permet un meilleur refroidissement de ces derniers. 

Les nuisances sonores sont bien présentes, mais boitier fermé en test de torture, ce serait difficile de dissiper les 200 W émis par la carte sans faire aucun bruit. C’est ce dernier cas de figure, plus proche de la réalité d’un boitier de joueur que le test sur banc de test, que nous présentons ici, en différenciant bien chacun des deux ventilateurs :

Observons comment se comportent les ventilateurs dans différents cas de figure :

MSI RTX 2060 Gaming Z
Vitesse moyenne ventilateur 11460 tpm
Vitesse moyenne ventilateur 21840 tpm
Nuisances sonores moyennes37 dB, boitier fermé
Nuisances sonores au reposArrêt des ventilateurs au repos
Impressions subjectivesSouffle, légers bruits de moteur
Bruit électriquePerceptible si FPS élevé

Spectre sonore

On mesure 37 dB avec des ventilateurs tournant entre 1460 et 1840 tpm, leur vitesse quand la carte est placée dans un boitier (notre mesure est faite sur banc de test, mais en fixant manuellement la vitesse des ventilateurs pour répliquer ce scénario). Le résultat est excellent et la Founders Edition est beaucoup plus chaude et bruyante.

Le bruit émis est très discret. On discerne de légers bruits de moteurs si on tend l’oreille et ceux-ci sont corroborés par l’analyse spectrale. Le souffle des ventilateurs est aussi présent, mais en gardant à l’esprit que la carte dégage plus de 200 W de chaleur, elle s’en sort avec bravoure. 

Sommaire :

  1. Intro et caractéristiques
  2. La carte en détail
  3. Démontage : PCB et dissipateur
  4. Benchmarks Full HD / QHD
  5. Consommation
  6. Températures, fréquences et overclocking
  7. Ventilation et bruit
  8. Résumé et conclusion