Accueil » Actualité » 207 téraflops pour le CNRS

207 téraflops pour le CNRS


Le CNRS passe à la puissance supérieure : le Centre national de la recherche scientifique s’équipe de nouvelles machines pour une puissance de calcul de 207 téraflops.

BlueGene/P et Power6

L’ensemble est composé de deux parties : la première est un BlueGene/P, la seconde est à base de Power6. Le BlueGene/P est une machine massivement parallèle qui utilise des systèmes composés de quatre Power PC 450 (850 MHz) en grand nombre. La puissance du modèle du CNRS (123 téraflops) indique qu’ils doivent utiliser une version équipée de 32 000 modules (environs). La deuxième partie est composée d’une machine à base de Power6 : 68 téraflops pour cette machine qui utilise un processeur à la pointe de la technologie.

Cette machine, de plus de 25 millions d’euros, est disponible pour tous les chercheurs (sans que les conditions d’accès soient disponibles) et placera le CNRS au troisième rang mondial au niveau de la puissance (en dehors des équipements militaires).