Accueil » Actualité » 32 nm : l’iPad gagne deux heures d’autonomie

32 nm : l’iPad gagne deux heures d’autonomie

Image 1 : 32 nm : l'iPad gagne deux heures d'autonomie

Au moment du lancement de l’iPad 3, on attendait un SoC en 32 nm. S’il se contente finalement d’un A5X en 45 nm, l’iPad 2 (et l’Apple TV) ont quant à eux reçu un Apple A5 en 32 nm, gravé par Samsung. Actuellement, seul l’iPad 2,4, un modèle uniquement Wi-Fi, utilise la version 32 nm. Le nom de code 2,4 indique qu’il s’agit du modèle 32 nm Wi-Fi, le 2,1 est l’iPad 2 classique en Wi-Fi, le 2,2 est la version 3G et le 2,3 est la version CDMA.

Les premiers tests du modèle avec un SoC en 32 nm montrent que les performances sont strictement identiques — la puce n’a pas bougé techniquement, elle est simplement plus petite — mais que la consommation diminue, ce qui a un impact direct sur l’autonomie. Dans certains cas, la tablette gagner deux heures au niveau de l’autonomie, qui était déjà très correcte. Dans le pire des cas — le jeu Infinity Blade 2 —, l’iPad 2 en 32 nm consomme 4,3 W, l’iPad 2 classique consomme 5,1 W et l’iPad 3 consomme 10,3 W.

En dehors de l’aspect financier — on peut graver plus de puces sur le même wafer —, le 32 nm est donc intéressant au niveau de la consommation. Notons que le nouveau Galaxy S 3 de Samsung utilise le même procédé de gravure pour son SoC Exynos doté de quatre cores.