Accueil » Actualité » 3DMark disqualifie les Android tricheurs

3DMark disqualifie les Android tricheurs

Image 1 : 3DMark disqualifie les Android tricheurs

Nous en parlions encore vendredi dernier, la plupart des fabricants de smartphones Android ont été pris en flagrant délit de triche : ils ajoutent des routines de détection des programmes de benchmarks qui poussent les performances du processeur au-delà de ses limites normales juste le temps du test. L’une des victimes de cette triche est le très connu 3DMark. Depuis l’éditeur Futuremark, a pris le temps de mûrir sa réaction. Il a pris sa décision aujourd’hui : tous les modèles qui trichent seront disqualifiés, leurs scores ramenés à zéro.

Un petit tour dans la base de données en ligne de 3DMark montre ainsi que les HTC One, One mini, Samsung Galaxy Note III et Note 10.1 ont été disqualifiés. Toutefois, avant de prononcer l’exclusion, l’équipe de Futuremark veut tester le smartphone elle-même pour confirmer les soupçons des utilisateurs. Il est donc possible que certains tricheurs demeurent encore en course.

Espérons que cette réaction soit adoptée par tous les autres éditeurs de benchmark : la manipulation des tests perdra alors son intérêt et le marché redeviendra plus sain.