Accueil » Actualité » 4,8 TéraOctets/cm², rien que ça

4,8 TéraOctets/cm², rien que ça

La recherche sur l'augmentation des
capacités des mémoires vient de faire un bond gigantesque en
avant. En effet, des chercheurs des universités du Wisconsin
(USA) et de Bâle (Suisse) ont conjointement annoncé en
juillet, être arrivés à stocker de l'information dont chaque
bit est codé selon la présence ou non d'un seul et unique
atome de silicium !

La technique, consistant à
vaporiser une fine couche d'or sur une plaque de silicium, sur
laquelle viendront se fixer les atomes porteurs d'information,
permettrait de stocker 250 TeraBits sur une surface carrée
d'un pouce de coté. Ce qui fait 39 TeraBits par cm², ou encore
4.84 TeraOctets de données sur une surface aussi grande que
votre ongle…
Cette nouvelle technique permetrait de
stocker 5000 fois plus d'information par unité de surface que
le meilleur des disques durs actuels ! Ce nouveau record abat
le précédent, détenu par IBM depuis juin dernier, qui avait
réussi a coder 1 TeraBit d'information sur un surface d'un
pouce². La limite de stockage vient donc d'etre atteinte ! En
effet, il n'est pas possible techniquement de représenter un
bit sur base d'un éléctron ou d'un proton.

A moins de
trouver de nouvelles techniques, la densité ne pourra plus
être augmentée. Cependant, vu la complexité de mise en oeuvre
d'un tel procédé de stockage d'information, il y a peu de
chance de voir débarquer des disques dur possédant cette
technologie dans les prochains mois, voire dans les prochaines
années.