Accueil » Actualité » Abou Dhabi veut ses fonderies

Abou Dhabi veut ses fonderies

Image 1 : Abou Dhabi veut ses fonderiesL’émirat d’Abou Dhabi veut des fonderies sur son territoire : après ses investissements dans Global Foundries, l’émirat aurait approché Intel et TSMC pour construire des usines de production de processeurs, le tout rapidement (ils espèrent terminer l’ensemble dans moins de 4 ans). C’est la compagnie d’investissement Mubadala Development Co qui a lâché le morceau, en indiquant l’information à Reuters. Pour se donner une idée, la société en question possède 19,9 % d’AMD et 5 % de Ferrari et une autre société de l’émirat, ATIC, contrôle Global Foundries. Le but du gouvernement de l’émirat d’Abou Dhabi est de devenir un acteur important dans le monde de l’électronique et de la production de puces.

Dans les faits, rappelons qu’Intel reste évidemment le plus gros acteur de ce marché et que les Taiwanais (comme TSMC) sont aussi de la partie. Et n’oublions pas que pour le moment, les usines de Global Foundries sont en Europe (à Dresde) et aux États-Unis.