Accueil » Test » Acer XG270HU : que vaut FreeSync ? » Page 4

Acer XG270HU : que vaut FreeSync ?

1 : Introduction 2 : Emballage, ergonomie et accessoires 3 : Interface utilisateur et calibration 5 : Échelle de gris et gamma 6 : Couleurs et gamut 7 : Angles de vue, uniformité, réactivité et input lag 8 : Conclusion

Luminosité et contraste

Avant calibration – rétroéclairage au maximum

Tous les moniteurs réunis pour cet article peuvent atteindre une fréquence de 144 Hz. Au sein de ce panel, on compte deux modèles G-Sync (AOC G2460PG et BenQ XL2420G), deux références FreeSync (BenQ XL2730Z et l’Acer XG270HU) et enfin deux moniteurs ne proposant pas d’ajustement de leur fréquence (LG 24GM77 et BenQ XL2430T).

Image 1 : Acer XG270HU : que vaut FreeSync ?

La capacité des moniteurs orientés jeux à proposer une luminosité suffisante pour encaisser la réduction du flou de mouvement, laquelle fait baisser la luminosité, est un point sur lequel nous sommes particulièrement attentifs. Le XG270HU étant le seul modèle de notre panel à ne pas proposer une telle fonctionnalité, les 367,4346 cd/m2 mesurés sont largement suffisants.

Image 2 : Acer XG270HU : que vaut FreeSync ?

Le moniteur d’Acer se place en troisième position pour ce qui est de la profondeur des noirs, laissant ainsi présager de bonnes choses pour les mesures de contraste.

Image 3 : Acer XG270HU : que vaut FreeSync ?

Le XG270HU n’est pas capable d’atteindre 1000:1 mais il en est très proche. Nous apprécions-le rendu de sa dalle TN : l’image est subjectivement belle, dynamique et les angles de vue semblent meilleurs que sur les autres moniteurs du panel. Nous y reviendrons en page 7.

Avant calibration – rétroéclairage au minimum

Image 4 : Acer XG270HU : que vaut FreeSync ?

Nous apprécions le fait qu’un écran soit capable de délivrer un minimum d’environ 50 cd/m2, bien que d’autres préfèreront un minimum de 80 cd/m2. Lorsque l’on est dans l’obscurité, le fait de baisser la luminosité jusqu’à ce niveau permet d’obtenir une bonne image tout en limitant autant que possible la fatigue oculaire.

Image 5 : Acer XG270HU : que vaut FreeSync ?

Avec le rétroéclairage au minimum, le XG270HU propose un noir moins profond, ce qui le fait reculer de la troisième à la cinquième place. Le contraste minimum est donc lui aussi en baisse.

Image 6 : Acer XG270HU : que vaut FreeSync ?

Cette baisse est toutefois négligeable et le moniteur d’Acer parvient à conserver sa troisième place dans nos tests de contraste. Ce constat démontre la capacité du moniteur à proposer un contraste régulier, quel que soit le niveau de luminosité, cette dernière pouvant donc être ajustée à volonté. Tous les autres paramètres demeurent stables et précis.

Après calibration à 200cd/m2

Image 7 : Acer XG270HU : que vaut FreeSync ?

La calibration a pour effet de faire chuter le XG270HU de la troisième à la cinquième place pour ce qui est de la profondeur du noir. Cependant, on parle ici de variations vraiment mineures qu’il est très difficile de déceler à l’œil nu. Par ailleurs, le moniteur d’Acer a l’avantage de proposer une image assez fidèle d’origine, ce qui lui permet d’être utilisé tel quel au cas où l’on voudrait profiter du meilleur contraste possible avant tout.

Image 8 : Acer XG270HU : que vaut FreeSync ?

La calibration fait donc baisser le contraste de 8 %. Il s’agit d’un petit compromis, mais encore une fois, le gain au niveau de la fidélité des couleurs est lui aussi modeste. Nous ajustons l’image du XG270HU pour montrer son plein potentiel, mais en conditions d’utilisation réelles, ce paramétrage est loin d’être indispensable.

Contraste ANSI

Image 9 : Acer XG270HU : que vaut FreeSync ?

À nos yeux, il s’agit d’une des meilleures dalles TN que nous ayons testées à ce jour, ce qui est confirmé par la mesure du contraste ANSI : seules les dalles de qualité parviennent à afficher un taux de contraste post-calibration proche du taux de contraste d’origine. Bonne nouvelle, les trois meilleurs écrans sur ce test représentent autant de choix technologiques : 144 Hz (LG), G-Sync (BenQ) et FreeSync (Acer). Chacun pourra donc faire son choix en fonction de la technologie souhaitée sans que cela implique un quelconque sacrifice au niveau du contraste.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Emballage, ergonomie et accessoires
  3. Interface utilisateur et calibration
  4. Luminosité et contraste
  5. Échelle de gris et gamma
  6. Couleurs et gamut
  7. Angles de vue, uniformité, réactivité et input lag
  8. Conclusion