Accueil » Test » Acer XG270HU : que vaut FreeSync ? » Page 8

Acer XG270HU : que vaut FreeSync ?

1 : Introduction 2 : Emballage, ergonomie et accessoires 3 : Interface utilisateur et calibration 4 : Luminosité et contraste 5 : Échelle de gris et gamma 6 : Couleurs et gamut 7 : Angles de vue, uniformité, réactivité et input lag

Conclusion

La capacité d’une configuration à profiter d’une fréquence de rafraîchissement variable coûte cher : outre la puissance graphique nécessaire, le nombre de moniteurs compatibles est encore assez faible, ce qui se traduit par des prix élevés. Les écrans G-Sync et FreeSync première génération coûtent tous plus cher que leurs équivalents sans ces fonctionnalités. Comme c’est toujours le cas avec les nouvelles technologies, les primoacquéreurs paient cher. Le temps que d’autres produits arrivent, que le marché s’étende et les prix sont inévitablement tirés vers le bas. L’Acer XG270HU est justement un assez bon exemple de cette tendance.

Image 1 : Acer XG270HU : que vaut FreeSync ?

Quand on regarde les moniteurs G-Sync, on constate que la facture est toujours salée. En 24 pouces (plus petit format disponible à l’heure actuelle), il faut compter environ 400 euros. Pour du 27 pouces, 520 euros minimum. Acer fait donc une proposition assez séduisante avec la version AMD de cette technologie sur un 27 pouces à 475 euros : les possesseurs de Radeon pourront y trouver trouveront leur bonheur et l’écart de coût entre FreeSync et G-Sync devient beaucoup plus parlant à diagonale égale.

À la lumière de nos benchmarks, Acer n’a pas fait d’économies sur la qualité d’image ou les fonctionnalités primordiales pour la plupart d’entre nous : réactivité et fréquence de rafraîchissement variable. On profite ainsi d’un fonctionnement à 144 Hz et grâce à l’HDMI 2.0, il est possible d’exploiter le QHD en 60 Hz au besoin. Ceci étant dit, l’argument principal du XG270HU reste FreeSync.

Quitte à nous répéter, il est impossible de revenir en arrière après avoir goûté au rafraîchissement variable en jeu. La possibilité de monter jusqu’à 144 Hz est très appréciable, mais FreeSync comme G-Sync font encore mieux en donnant une fluidité réaliste aux mouvements rendus sur écran.

La fidélité des couleurs et un taux de contraste élevé sont peut-être moins importants pour certains, mais il faut souligner le fait que le XG270HU ne déçoit pas non plus sur ces points : avec quasiment 1000:1 sur mire noire ou blanche, on ne trouvera pas vraiment mieux jusqu’à ce que des dalles VA soient implantées dans ce type de moniteurs.

Acer nous a par ailleurs fait plaisir en devenant un fabricant capable de proposer des écrans aux couleurs très fidèles sans calibration. Bien que la plupart des écrans gagnent toujours à être calibrés, le résultat d’origine est suffisamment satisfaisant pour que l’on puisse se contenter de régler la seule luminosité à l’envie.

Image 2 : Acer XG270HU : que vaut FreeSync ?

La seule chose qui nous manque est une dalle IPS. Acer a fini par consentir à nous envoyer un XB270HU, lequel n’est pas encore arrivé à l’heure où nous écrivons ces lignes, mais que nous comptons bien tester : le trio 144 Hz, IPS et G-Sync a de quoi séduire.

Ceci étant dit, si l’on possède une Radeon, l’Acer XG270HU est le meilleur choix à l’heure actuelle. Sa capacité à fonctionner à 144 Hz, son excellente qualité d’image, la présence de FreeSync et enfin un prix raisonnable nous permettent de le recommander facilement.

Image 4 : Acer XG270HU : que vaut FreeSync ?

Acer XG270HU

480€ > Amazon
On aime
  • 144 Hz • FreeSync • Contraste • Définition QHD • Colorimétrie d’origine • Rapport performances/prix
On n’aime pas
  • • Ergonomie limitée à la seule inclinaison • Pas de ports USB • Dalle TN
Verdict :

Acer propose une technologique de pointe à un prix accessible. Nous voulions réactivité, haute définition ainsi que les derniers traitements vidéo en date, points sur lesquels le XG270HU répond présent. Son seul défaut est d’utiliser une dalle TN, mais il s’agit d’une des meilleures que nous ayons testées à ce jour. Pour plus de fonctionnalités comme la réduction du flou de mouvement ou encore divers modes jeux, le BenQ XL270Z est un très bon choix, mais il vaut 150 euros de plus. Chacun fera son choix en fonction de ses priorités.

plus

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Emballage, ergonomie et accessoires
  3. Interface utilisateur et calibration
  4. Luminosité et contraste
  5. Échelle de gris et gamma
  6. Couleurs et gamut
  7. Angles de vue, uniformité, réactivité et input lag
  8. Conclusion