Accueil » Dossier » Adobe Photoshop CS3

Adobe Photoshop CS3

1 : Introduction 2 : L'interface 4 : Notions importantes (masques) 5 : Les retouches classiques 6 : Les retouches classiques (suite) 7 : Les retouches classiques (suite) 8 : Les retouches classiques (fin) 9 : Quelques nouveautés 10 : Une retouche pas à pas 11 : Une retouche pas à pas (suite) 12 : Conclusion

Notions importantes (calques et sélections)

Les calques

Les calques (layers) sont une notion très importante à comprendre pour manipuler des images. Le calque porte bien son nom, il s’agit d’une sorte de feuille transparente posée au dessus du document. Il devient opaque à l’endroit où l’on peint, mais laisse apparaître les calques du dessous aux endroits laissés vierges. A noter que la transparence est affichée par défaut avec une mosaïque grise et blanche.

Grâce à l’utilisation de calques, il est possible de bien séparer les différents éléments d’une image pour les manipuler séparément ou de faire des corrections sélectives. Dans l’exemple suivant, chaque calque peut être travaillé séparément, ou être déplacé dans la pile pour modifier l’ordre (faire passer le rond devant par exemple).

Utilisation des calques

Il est pratique d’utiliser un calque différent à chaque fois qu’un élément est autonome, au sens où il peut subir des modifications indépendamment du reste. Pour un détourage par exemple, le fond et le sujet placés sur deux calques séparés permet d’agir séparément sur chacun, pour ajuster la luminosité, changer la couleur du fond etc.

Les sélections

Il est possible de limiter l’effet de l’outil à une portion de l’image grâce aux sélections. Plusieurs moyens sont possibles pour créer une sélection. Le plus simple et le plus naturel est d’utiliser l’outil de sélection rectangle (raccourci clavier « M », « Maj+M » pour les outils associés). Voici la barre des options une fois l’outil sélectionné :

Barre d'option du rectangle de sélection

Les quatre carrés de gauche permettent de choisir ce qui va être sélectionné : nouvelle sélection, ajout à la sélection courante, suppression de la sélection, ou l’intersection avec la sélection courante. La case suivante permet de régler le contour progressif (feather). Il s’agit de la largeur du passage entre une sélection totale, et pas de sélection. Avec cette valeur à 0, la sélection aura les contours net, tandis qu’à 200 px, la sélection sera dégradée sur 200 pixels. Attention, la sélection étant matérialisée par des pointillés, ceux ci ne peuvent pas indiquer un contour progressif. Pour le visualiser, il faudra utiliser le mode masque, dont on parlera plus tard.

Pour des sélections moins basiques que de simples formes géométriques, il est possible d’utiliser un outil qui fait son apparition dans la version CS3, mais qui était déjà présent dans Photoshop Elements 5, c’est l’outil de sélection magique. Le fonctionnement de cet outil sera détaillé un peu plus loin. Pour définir une sélection totalement manuellement, on utilise au choix le lasso, le lasso magnétique, ou le lasso polygonal. Il suffit alors de dessiner les contours, et l’intérieur formera la sélection. Le lasso magnétique choisit lui même ses points d’ancrage, en fonction des contrastes. Pour le lasso polygonal, il suffit de cliquer pour créer un nouveau point, et une droite se forme entre les deux points.

Sélection au lasso polygonal

Sommaire :

  1. Introduction
  2. L'interface
  3. Notions importantes (calques et sélections)
  4. Notions importantes (masques)
  5. Les retouches classiques
  6. Les retouches classiques (suite)
  7. Les retouches classiques (suite)
  8. Les retouches classiques (fin)
  9. Quelques nouveautés
  10. Une retouche pas à pas
  11. Une retouche pas à pas (suite)
  12. Conclusion