Accueil » Actualité » Alcatel-Lucent : de l’ADSL à 300 Mbps

Alcatel-Lucent : de l’ADSL à 300 Mbps

Image 1 : Alcatel-Lucent : de l'ADSL à 300 Mbps

Décidément, notre bonne vieille paire de cuivre, celle-là même que l’on annonce régulièrement comme morte et enterrée semble encore avoir quelques ressources. A l’heure de la fibre optique, et alors que les technologies ADSL actuellement commercialisées ne permettent d’atteindre, dans le meilleur des cas, qu’une vingtaine de mégabits par seconde, voici que Bell Labs (le centre de recherche du constructeur Alcatel-Lucent) vient d’annoncer avoir mis au point un procédé permettant d’atteindre un débit descendant de 300 Mbps sur une distance de 400 mètres grâce à deux paires de fils de cuivre. Le débit tombe à 100 Mbps sur une distance de 1 km, ce qui n’est déjà pas si mal.

GhostBusters…

L’astuce tiendrait dans la création d’un « mode fantôme DSL » qui viendrait remplacer les deux câbles normalement utilisés dans la configuration standard des lignes de transmission, en plus de l’utilisation de techniques plus classiques comme la vectorisation qui élimine (ou plutôt réduit) les interférences et phénomènes de diaphonie, ou l’agrégation de lignes individuelles. En pratique, une fois qu’elle sortira des laboratoires d’Alcatel-Lucent, cette technologie pourrait bien permettre aux zones qui ne sont pas éligibles à la fibre optique d’accéder au très haut débit numérique, à condition d’être assez proche du central.

Reste toutefois un léger problème : cette technologie impose à priori de remplacer les équipements actuellement installés. Seule la boucle locale serait donc utilisée, sous réserve que la qualité des infrastructures soit dans un état suffisamment convenable. Difficile en effet d’imaginer que tous les réseaux cuivre existants de par le monde soient en assez bon état pour supporter de tels débits….