Accueil » Actualité » Amazon pourrait concevoir ses propres processeurs ARM

Amazon pourrait concevoir ses propres processeurs ARM

Image 1 : Amazon pourrait concevoir ses propres processeurs ARMAmazon

Et si Amazon produisait ses propres SoC ? Pas pour ses appareils mobiles, même si ce serait intéressant étant donné les puces très spécialisées utilisées dans les Kindle (notamment), mais bien pour les serveurs. En effet, Amazon aurait embauché plusieurs ingénieurs de chez Calxeda, une société qui était spécialisée dans les serveurs à base d’ARM et qui a fermé en décembre 2013 par manque de fonds, alors que la société proposait des serveurs à base de Cortex A9 et avait travaillé notamment avec HP.

Visiblement, le but d’Amazon serait de développer — à moyen terme — ses propres processeurs, adaptés aux contraintes des (très) nombreux serveurs de la société. Actuellement, les puces d’ARM ne sont pas vraiment adaptées aux serveurs, notamment à cause de l’absence de puces 64 bits sur le marché (même si ça devrait changer d’ici quelques mois). Pour Amazon, développer un core maison très spécialisé a du sens : ça permettrait à la société d’être moins dépendante d’Intel, AMD ou d’autres fabricants de puces et d’évoluer à son propre rythme, quitte à investir énormément.

Reste à voir ce que les ingénieurs arriveront à faire : les rares sociétés ayant décidé de concevoir un core compatible ARM ont eu un certain succès depuis quelques années (spécialement Qualcomm et Apple), mais ça reste un domaine où les échecs sont parfaitement possibles, comme AMD le montre régulièrement (ou, il y a quelques années, comme Intel l’a montré avec le Pentium 4). Ceci dit, Amazon a une porte de sortie dans tous les cas (à la manière de Qualcomm avec les puces 64 bits) : utiliser les cores sous licence fournis par ARM.

Il sera intéressant de voir si Amazon proposera le processeur en question à la vente, si le projet aboutit, ou s’il restera la chasse gardée de la société.