Accueil » Actualité » AMD 780G : l’IGP le plus rapide ?

AMD 780G : l’IGP le plus rapide ?

Radeon HD 3200 inside

La grosse nouveauté du 780G c’est son coeur graphique. Basé sur l’architecture des Radeon HD 3000, il se démarque nettement des IGP que l’on connaît aujourd’hui. AMD ne communique pas sur le nombre exact d’unités de calcul ou la fréquence du GPU, mais ne vous attendez pas à un foudre de guerre. Si la nomenclature adoptée est une quelconque indication, la puissance de ce chipset Radeon HD 3200 est inférieure à une Radeon HD 3400. Si si c’est possible. On devrait cependant constater un net gain par rapport aux IGP actuels.

Plus que par sa puissance brute, ce GPU est intéressant par ses capacités vidéo. Il possède en effet tous les neurones du moteur Avivo HD des Radeon HD 3000 pour le décodage des flux VC-1 ou H.264. Et ce potentiel est maximisé par le support des meilleures connectiques numériques : DVI, HDMI et DisplayPort (avec HDCP).

Hybrid Graphics : vraiment utile ?

Enfin, le 780G est le premier à être compatible avec la technologie Hybrid Graphics d’AMD. Celle-ci permet, lorsqu’une carte graphique annexe est installée dans un port PCI-Express, de cumuler la puissance de l’IGP du chipset et de cette carte. Il s’agit d’un fonctionnement en CrossFire entre l’IGP et la carte. Malheureusement, pour que cela marche, il faut que la carte soit une Radeon HD3400 (ou HD 2400). On pourra donc passer d’un système graphique très très lent à un système graphique très lent. Moralité : si vous ne jouez pas conservez votre chipset, si vous jouez offrez-vous une carte puissante dédiée.

Économe en watts

Un autre avantage du 780G est sa faible consommation énergétique. Grâce à une gravure en 55 nm (une première pour un chipset), et à de nombreuses optimisations, la dernière puce d’AMD ne consommera qu’une douzaine de watts en charge, et moins de 1 W au repos ! Et ce malgré l’explosion du nombre de transistors intégrés. En outre, grâce au décodage matériel des vidéos, le 780G permettra de minimiser la consommation globale d’un PC, surtout d’un PCHC par exemple.

Faux frères

Si une carte mère dotée de ce nouveau chipset vous intéresse, prenez quelques précautions. D’abord parce qu’AMD va lancer deux versions de son 780 : le 780G que nous avons décrit plus haut, et le 780V, qui sera moins rapide et dépourvu de l’Avivo HD. On pourra distinguer AMD 780G et 780V par leur nom commercial : Radeon HD 3200 pour le premier HD 3100 pour le second.
Ensuite, parce que même le 780G existera en différentes déclinaisons. Les fabricants sont libres d’ajouter une prise DisplayPort ou non, ou de doter l’IGP de son propre frame buffer. Bref, toutes les cartes mères ne se vaudront pas.

Puma l’aura en mai

Le chipset 780 arrive aujourd’hui sur les PC de bureau ; il arrivera demain dans les PC portables. Le 780M sera en effet le coeur de la future plateforme Puma, qui devrait apparaitre au mois de mai. Ce chipset reprendra évidemment tous les avantages de son grand frère, et y ajoutera quelques nouveautés spécifiques. Citons par exemple HyperFlash, la réponse – tardive – d’AMD au Turbo Memory d’Intel. AMD nous a promis qu’ils avaient appris des défauts de la solution d’Intel, et que leur HyperFlash serait vraiment performant. En partie grâce à Microsoft, puisque c’est Vista qui gèrera seul ce tampon de mémoire Flash. À voir…