Accueil » Dossier » AMD 790 GX : le test

AMD 790 GX : le test

1 : Introduction 2 : Le 790GX disséqué 3 : Le SB750 : complément idéal 4 : Un logiciel sur mesure 5 : Gigabyte MA790GP-DS4H 6 : Protocole de test 7 : Tests synthétiques 8 : Tests synthétiques (suite) 9 : Tests : jeux 10 : Tests : audio/vidéo 11 : Tests : stockage 12 : Consommation 14 : Conclusion

Oveclocking

L’overclocking sur 790GX est légèrement différent de ce à quoi on est habitué. Avant de bidouiller les coefficients, les timings et les fréquences pour dépasser de la vitesse d’origine, il faut passer par une étape préliminaire.

Cette étape est l’activation de l’Advanced Clock Calibration, soit dans le BIOS, soit via l’application AMD OverDrive. Dans ce second cas, activer l’ACC revient à choisir une « valeur d’overclocking » correspondante à l’ACC. Cette valeur va de -12 % à +12 %. Que représente-t-elle exactement ? Bonne question, AMD restant délibérément très silencieux sur ce sujet. Néanmoins, plusieurs indices laissent deviner qu’il s’agit d’une variation des tolérances. Par exemple, avec un Phenom X4 9950 ou 9850, AMD recommande de ne pas dépasser 2 %. Avec un processeur plus lent, comme un 9600, on peut monter à 4 ou 6 %.

AMD affirme que l’ACC augmente la marge d’overclocking de tout processeur Phenom… mais recommande fortement d’utiliser un « Black Edition ». Peut-être parce qu’il est si difficile d’atteindre des overclockings stables en jouant sur la seule fréquence du bus HyperTransport.

Une fois l’ACC activée et une valeur choisie, on retrouve la routine habituelle. Faites un tour par l’OverDrive et ajustez les paramètres que vous utilisez d’habitude pour overclocker votre processeur. Cela peut être une bonne idée de démarrer d’une base connue si vous souhaitez voir les effets de l’ACC. Dans notre cas, notre Phenom X4 9850 n’avait jamais dépassé les 2,8 GHz sur une carte mère Gigabyte MA790FX-DQ6, avec le refroidissement d’origine et des tensions aussi hautes que 1,35 V.

Image 1 : AMD 790 GX : le test

Notre scepticisme fut balayé lorsque, sur la Gigabyte MA790GP-DS4H, à un Vcore de 1,35 V et sans changer de ventirad, notre Phenom a atteint 3,28 GHz pour une fréquence de base de l’HyperTransport de 205 MHz.

Selon AMD, l’ACC peut pousser la majorité des Phenom de 100 à 400 MHz supplémentaires. Cette estimation correspond bien à ce que nous avons constaté (+ 430 MHz). Au total, notre Phenom 9850 peut donc être overclocker de 730 MHz par rapport à sa fréquence d’origine. Voilà qui devrait aider à redorer légèrement le blason des Phenom.

Et encore, on peut espérer atteindre plus haut en recourant à un refroidissement plus efficace. En montant la valeur de l’ACC à 4 ou 6 %, notre processeur pouvait en effet démarrer à 3,3 GHz, mais plantait dès qu’on lançait une application un peu lourde. Espérons toutefois que l’ACC ne soit pas nuisible à la stabilité du système sur le long terme.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Le 790GX disséqué
  3. Le SB750 : complément idéal
  4. Un logiciel sur mesure
  5. Gigabyte MA790GP-DS4H
  6. Protocole de test
  7. Tests synthétiques
  8. Tests synthétiques (suite)
  9. Tests : jeux
  10. Tests : audio/vidéo
  11. Tests : stockage
  12. Consommation
  13. Oveclocking
  14. Conclusion