Accueil » Dossier » AMD – ATI fusionnent le CPU avec le GPU » Page 6

AMD – ATI fusionnent le CPU avec le GPU

1 : Introduction 2 : Le rachat et ses répercussions économiques 3 : Le rachat et ses répercussions technologiques 4 : Le fusion : une idée nouvelle ? 5 : Le parallélisme sur un MPU 7 : Interview : Le futur des produits ATI et les produits futurs 8 : Conclusion

Interview avec Bob Dredin, Directeur Technique ATI PC

ATI admet aujourd’hui qu’il cherchait depuis longtemps à apporter des technologies venant du monde des processeurs dans leur GPU. Il affirme donc qu’il cherchait cette acquisition avec AMD. Il est vrai que ce discours est facile à dire aujourd’hui, mais il est clair aussi que cette acquisition s’est faite avec la bénédiction du Canadien, puisqu’une OPA hostile n’était pas envisageable pour AMD. Pour en savoir plus, nous nous sommes entretenus personnellement avec Bob Dredin, Directeur Technique d’ATI PC.

Presence PC : Pourquoi est-ce que vous avez rejoint AMD maintenant alors qu’ils viennent de perdre la main en termes de performance par rapport à la microarchitecture Core d’Intel. Pourquoi pas avant ou après, lorsqu’AMD a l’avantage ?

Bob Dredin : Je pense surtout au temps qu’il faut pour la création d’un processeur. Ce que vous avez maintenant et ce que vous aurez plus tard sont deux choses différentes. Je ne vois rien qui dise qu’AMD est perdu à tout jamais. Pour moi ce qui compte est le fait qu’AMD a réussi à ouvrir ses portes. Ce que je trouve intéressant c’est que de nombreux clients ont adopté les processeurs AMD après que le Conroe soit sorti. Je pense qu’AMD connaîtra le succès l’année prochaine et je sais qu’il travaille sur de très bonnes architectures processeur.

Nous voulions vraiment apporter des technologies issues du monde des processeurs dans nos GPU. Et il n’y a que très peu d’endroits où vous pouvez trouver cela. Si vous regardez nos dies, ils sont de plus en plus complexes et l’on se demande : pourquoi est-ce que l’on tourne à des mégahertz tandis qu’ils (NDLR : AMD) tournent à des gigahertz. Ils ont des design propriétaires et nous savons que nous devons nous lancer dans des designs similaires. Ils ont aussi beaucoup de mesures pour s’assurer que l’intégrité des données est préservée et si des erreurs sont trouvées ils le savent afin de ne pas avoir de faux calculs. Dans un GPU, ça peut arriver que les calculs soient faux et nous n’avons pas les mêmes détections d’erreur.

Je pense que nous connaissons bien les calculs en virgule flottante et qu’ils connaissent bien les mathématiques, sûrement mieux que nous et c’est très intéressant de travailler avec eux. Je pense que c’était inévitable de suivre ce chemin.


PPC : Pourquoi est-ce que vous lancez ce GPU/CPU maintenant ?

BD : Le temps qui sera nécessaire pour le développement des procédés de fabrication ainsi que les changements logiciels demanderont entre 2 et 3 ans. À cette période, Vista sera lancé depuis un moment. C’est à cette période qu’il commencera à s’imposer et nous pensons qu’il sera la bonne réponse aux développements qui auront été réalisés pour ce système d’exploitation. Aujourd’hui se trouve donc être le meilleur moment pour commencer la conception de ce MPU. Il pourra répondre aux nouveaux logiciels en préparation.

Si vous achetiez un PC au milieu des années 80, il venait avec un x286 et un Socket vide pour le coprocesseur mathématique 287 que vous n’achetiez que si vous faisiez des calculs en virgule flottante. L’avantage était que vous ne payiez pas ce supplément si vous n’en n’aviez pas besoin. Mais avec les x486, vous avez le CPU et le FPU ensemble et la raison était qu’un bon nombre de logiciels faisait appel aux calculs en virgule flottante. L’économie le permettait et cela autorisait une réduction des coûts en intégrant les deux unités sur un seul die au lieu de les avoir sur deux processeurs différents. C’est exactement la même chose qui se passe ici et nous sommes à la bonne période pour le faire.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Le rachat et ses répercussions économiques
  3. Le rachat et ses répercussions technologiques
  4. Le fusion : une idée nouvelle ?
  5. Le parallélisme sur un MPU
  6. Interview avec Bob Dredin, Directeur Technique ATI PC
  7. Interview : Le futur des produits ATI et les produits futurs
  8. Conclusion