Accueil » Dossier » AMD : du progrès dans la gestion de la 2D » Page 6

AMD : du progrès dans la gestion de la 2D

1 : Introduction 2 : Configuration de test 3 : Détail des performances et nouvelles questions 4 : Le « paradoxe du Gestionnaire de tâches » 5 : La solution est plus proche qu’on ne le pense

Conclusion

ATI et Nvidia accompagnent maintenant tous deux leurs cartes graphiques de pilotes Windows 7 affichant des performances correctes en 2D via GDI/GDI+. ATI a pratiquement résolu l’ensemble des problèmes que nous avions soulignés dans nos articles précédents : la vitesse des dernières Radeon a presque doublé en moyenne dans les disciplines incriminées. Les félicitations sont de rigueur.

Les nombreux courriers que vous nous avez envoyé et le feedback positif que nous avons reçu de plusieurs éditeurs de logiciels confirment la pertinence de nos benchmarks 2D. Bien entendu, les utilisateurs moyens, plus intéressés par la 3D, risquent peu de rencontrer les problèmes que nous avons signalés ; nous comprenons donc les doutes que certains ont exprimés à l’égard de nos conclusions. Les réactions des développeurs de pilote et la rapidité avec laquelle AMD/ATI a réglé le problème montrent toutefois que la société a pris la question plus au sérieux qu’elle ne l’admettait publiquement au départ.

Image 1 : AMD : du progrès dans la gestion de la 2D

Au final, ATI a très vite trouvé une solution ; les logiciels affectés par le problème fonctionnent maintenant correctement. Seul le « paradoxe du Gestionnaire de tâches » dont nous faisons état continue à nous occuper : il nous semble en effet qu’il doit encore être possible d’améliorer les performances, et probablement plus qu’un peu.

Le problème touche-t-il d’autres cartes graphiques ?

Outre les cartes haut de gamme, nous avons également testé deux cartes de milieu de gamme : une GeForce GT 240 et une Radeon HD 5750. Les résultats sont suffisamment semblables à ceux enregistrés sur les gros modèles pour pouvoir exclure l’existence d’exceptions et étendre nos conclusions aux petites cartes des gammes actuelles.

Juste un petit bémol

Nous nous permettrons toutefois de conclure sur un bémol. Malgré les grandes améliorations apportées par ATI et Nvidia à leurs pilotes, la situation est encore loin d’être glorieuse pour les deux fabricants : après tout, nous sommes encore bien loin des performances en 2D dont nous avions l’habitude sous Windows XP.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Configuration de test
  3. Détail des performances et nouvelles questions
  4. Le « paradoxe du Gestionnaire de tâches »
  5. La solution est plus proche qu’on ne le pense
  6. Conclusion