Accueil » Actualité » AMD embauche un ancien d’Apple

AMD embauche un ancien d’Apple

Image 1 : AMD embauche un ancien d'AppleAMD vient d’annoncer l’arrivée de Mark Papermaster au poste de directeur technique de la société. Il aura la lourde tâche de mener le pôle technologie et ingénierie de la société. Il sera donc au coeur de la conception des prochaines micro-architectures de la société.

Monsieur processeur

Mark Papermaster est tout d’abord connu pour avoir travaillé chez IBM pendant 26 ans. Il a acquis durant cette période une expertise considérable sur les microprocesseurs. Il a travaillé sur les architectures POWER et s’est bâti une réputation solide. En 2008, lorsque Apple a racheté P.A. Semi pour concevoir ses propres processeurs (cf. « Apple acquiert un designer de processeur »), qui sont maintenant dans ses iPhones et iPad ou iPod touch, la firme l’a convaincu de quitter Big Blue pour venir travailler à Cupertino. Il a quitté la société en 2010. Steve Jobs aurait perdu confiance en lui, selon les bruits de couloirs qui estiment qu’il serait responsable de l’AntennaGate, le problème d’antenne qui a plombé l’image de l’iPhone 4 après sa sortie. Il a rejoint Cisco quelques mois après.

Une bonne nouvelle pour AMD

L’arrivée de M. Papermaster aux commandes des opérations technologiques d’AMD est une bonne nouvelle. La firme souffre de produits qui déçoivent et les derniers Bulldozers ne sont pas une exception (cf. « Test AMD Bulldozer : FX–8150 »). Un homme du calibre de Papermaster va surement aider à améliorer la situation. Il va aussi permettre à la firme de prendre le virage du mobile alors qu’elle est pour l’instant loin derrière Intel et surtout ARM. L’action d’AMD a gagné près de 2 % à la suite de cette annonce, alors que les valeurs technologiques sont aujourd’hui plutôt stables ou en baisses.

La conception d’une architecture processeur prend du temps et rien ne devrait changer à court termes. Par contre, on peut espérer que les processeurs qui sortiront dans trois à cinq ans permettront enfin à AMD de mieux concurrencer Intel. Le nouveau directeur technologique devra aussi préparer le passage au 22 nm.