Accueil » Dossier » AMD Fusion (Brazos) : presque 5 ans d’attente pour quel résultat ?

AMD Fusion (Brazos) : presque 5 ans d’attente pour quel résultat ?

1 : Introduction 2 : ASRock E350M1 4 : Transcodage vidéo : quelles accélérations ? 5 : Transcodage vidéo : performances 6 : Quid de la qualité vidéo ? 7 : Configuration du test 8 : Jeux 9 : PCMark Vantage 10 : Sandra 2011 11 : Applications 12 : Transcodage & encodage 13 : Consommation et rapport performances/prix 14 : Conclusion

Accélération des vidéos via UVD3

Avec seulement 80 stream processors, les performances 3D ne seront jamais un réel argument de vente pour Zacate. Ceci dit, l’essentiel est plutôt la lecture de fichiers vidéo HD sans plomber les modestes cores Bobcat grâce à l’UVD 3.

Comme nous l’avons évoqué plus tôt, l’UVD 3 de Zacate fait l’impasse sur le MVC. Ceci ne sera pas un drame à court terme vu la très faible quantité de Blu-Ray 3D sur le marché ou encore les diverses contraintes (prix, lunettes …), reste à voir s’il en sera de même à l’avenir.

En revanche, l’APU d’AMD intègre le décodage matériel MPEG-2 à longueur variable (Variable Lenght Decoding). Le MPEG-2 étant un codec assez facile à gérer, personne n’a vraiment fait attention au fait qu’AMD limitait l’accélération matérielle à l’iDCT et au compensateur de mouvement, d’autant plus que la plateforme Brazos n’aurait eu aucun problème à gérer ce codec. Grâce à cette accélération matérielle avancée du MPEG-2, le circuit logique fixe prend en charge une plus grande part de la charge de travail dans le but d’optimiser le rendement : les cores Bobcat étant aussi peu sollicités que possible, l’autonomie s’en trouve améliorée. Bien entendu, ces considérations priment avant tout pour les machines mobiles qui s’appuieront sur Brazos.

Il nous semblait indispensable de voir concrètement l’apport du circuit logique fixe, ce pourquoi nous avons successivement testé Quantum of Solace (AVC) et Le livre d’Eli (VC-1) avec PowerDVD 10 :

Image 1 : AMD Fusion (Brazos) : presque 5 ans d'attente pour quel résultat ?Image 2 : AMD Fusion (Brazos) : presque 5 ans d'attente pour quel résultat ?Image 3 : AMD Fusion (Brazos) : presque 5 ans d'attente pour quel résultat ?

Image 4 : AMD Fusion (Brazos) : presque 5 ans d'attente pour quel résultat ?Image 5 : AMD Fusion (Brazos) : presque 5 ans d'attente pour quel résultat ?Image 6 : AMD Fusion (Brazos) : presque 5 ans d'attente pour quel résultat ?

L’Athlon II et le Celeron affichent les taux d’utilisation les plus faibles, mais il ne faut pas oublier que le premier est un processeur dual core cadencé à 2,8 GHz épaulé par le chipset 880G (incluant l’UVD2) tandis que le second s’appuie sur Ion (PureVideo 3° génération).

Le simple fait que l’AMD E-350 se situe en moyenne à 20 % d’utilisation pour le codec H.264 et 30 % pour le VC-1 constitue déjà une belle performance. Notons en plus que ces pourcentages incluent le décodage audio géré par le CPU dans les deux cas. Les cores Bobcat seraient donc encore moins sollicités si l’on utilisait l’HDMI pour envoyer des flux Dolby TrueHD ou DTS-HD Master Audio en bitstream vers un amplificateur.

Nous avons partagés ces résultats avec CyberLink pour essayer d’en savoir un peu plus. Bien que nous n’ayons pas accès à la version monocore de Zacate ni à l’Ontario pour en avoir le cœur net, CyberLink estime qu’un simple C-50 (Ontario monocore @ 1 GHz) sera suffisant pour la lecture Blu-Ray avec un des trois codecs gérés. Dans le cas du H.264, le taux d’utilisation dépasserait les 70 %, mais le niveau de performances serait suffisant.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. ASRock E350M1
  3. Accélération des vidéos via UVD3
  4. Transcodage vidéo : quelles accélérations ?
  5. Transcodage vidéo : performances
  6. Quid de la qualité vidéo ?
  7. Configuration du test
  8. Jeux
  9. PCMark Vantage
  10. Sandra 2011
  11. Applications
  12. Transcodage & encodage
  13. Consommation et rapport performances/prix
  14. Conclusion