Accueil » Dossier » AMD Fusion (Brazos) : presque 5 ans d’attente pour quel résultat ?

AMD Fusion (Brazos) : presque 5 ans d’attente pour quel résultat ?

1 : Introduction 2 : ASRock E350M1 3 : Accélération des vidéos via UVD3 4 : Transcodage vidéo : quelles accélérations ? 6 : Quid de la qualité vidéo ? 7 : Configuration du test 8 : Jeux 9 : PCMark Vantage 10 : Sandra 2011 11 : Applications 12 : Transcodage & encodage 13 : Consommation et rapport performances/prix 14 : Conclusion

Transcodage vidéo : performances

Vu que l’accélération se limite au décodage, nos attentes en matière de transcodage sont modestes pour Zacate.

Chaque solution est testée avec une bande annonce de Death Race provenant du site d’Apple. Celle-ci est encodée en H.264 et AAC multicanaux avec un débit de 10,5 Mb/sec.

Image 1 : AMD Fusion (Brazos) : presque 5 ans d'attente pour quel résultat ?

Faute d’accélération matérielle pour l’encodage, les tests se limitent donc à l’accélération logicielle pour le décodage ainsi qu’au logiciel seul : nous utilisons CyberLink MediaEspresso 6.5 pour convertir la bande annonce à destination d’un Ipad (profil Smart Fit, H.264, AAC). L’UVD 3 permet tout de même d’atteindre un gain légèrement inférieur à 20 %.

Image 2 : AMD Fusion (Brazos) : presque 5 ans d'attente pour quel résultat ?

Le chipset 880G et sa Radeon HD 4250 (40 stream processors) est lui aussi trop faible pour gérer l’accélération de l’encodage, laissant donc la tâche à l’Athlon II X2 240e et ses 2,8 GHz. Les résultats sont donc directement comparables à ceux de l’E-350 et l’on voit bien qu’il y a un gouffre entre Zacate et un processeur desktop entrée de gamme : le temps d’exécution est réduit de 64 % en moyenne. L’accélération du décodage via l’UVD 2 permet quant à elle de gagner environ 17 %.

Image 3 : AMD Fusion (Brazos) : presque 5 ans d'attente pour quel résultat ?

Lorsque MediaEspresso doit s’acquitter seul du travail, le Celeron SU2300 (TDP de 10 Watts) met plus de 8 minutes pour assurer le transcodage. L’activation de PureVideo permet de gagner une bonne minute, mais c’est surtout l’activation de l’accélération matérielle lors de l’encodage qui change la donne puisque l’on passe alors sous la barre des 4 minutes. Concrètement, les performances augmentent de 212 % lorsque l’on passe de MediaEspresso seul à l’accélération matérielle pour l’encodage et le décodage.

Les résultats sont encore plus intéressants lorsque l’on désactive l’accélération du décodage tout en laissant donc l’encodage actif, puisqu’on y gagne 14 secondes. L’idéal d’un point de vue performances est donc de laisser le décodage au processeur tandis que Ion gère l’encodage. Cependant, mieux vaut activer toutes les accélérations matérielles disponibles dans un environnement mobile vu que l’autonomie n’en sera que mieux préservée.

Image 4 : AMD Fusion (Brazos) : presque 5 ans d'attente pour quel résultat ?

Malgré la présence de Ion, notre plateforme Atom ne propose pas l’accélération CUDA sous MediaEspresso ce qui ne nous laisse qu’avec l’accélération PureVideo (décodage). Les résultats montrent que cette dernière ne doit pas être activée : le transfert des données du circuit graphique vers le processeur suffit à ralentir le transcodage par rapport à l’absence totale d’accélération.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. ASRock E350M1
  3. Accélération des vidéos via UVD3
  4. Transcodage vidéo : quelles accélérations ?
  5. Transcodage vidéo : performances
  6. Quid de la qualité vidéo ?
  7. Configuration du test
  8. Jeux
  9. PCMark Vantage
  10. Sandra 2011
  11. Applications
  12. Transcodage & encodage
  13. Consommation et rapport performances/prix
  14. Conclusion