Accueil » Actualité » AMD Fusion : un état d’esprit

AMD Fusion : un état d’esprit

AMD a finalement expliqué ce qu’était réellement le Fusion et derrière ce terme se cache avant tout un état d’esprit.

Au commencement

Au départ, Fusion faisait référence au projet d’AMD de combiner un GPU et un CPU sur un processeur (cf. « Le 32 nm et le CPU-GPU en 2011 »).

Néanmoins, pendant un moment, beaucoup affirmaient que Fusion était un label au même titre que le Centrino d’Intel (cf. « Le Fusion sera à AMD ce que le Centrino est à Intel »).

Un projet qui a mûri

Aujourd’hui, AMD veut que Fusion soit plus qu’un produit, mais un état d’esprit qui signifie que l’on trouve des synergies entre différents produits ou acteurs du marché pour arriver à des solutions nouvelles.

Concrètement, AMD parle par exemple d’une solution Red Hat qui permet de migrer à chaud une machine virtuelle gérée par un serveur Intel sur un serveur AMD (vous pouvez voir une vidéo de la démonstration sur YouTube). Fusion, c’est aussi la possibilité de tirer partie de la puissance de calcul des Radeon grâce au logiciel qu’ATI fournira gratuitement le 10 décembre (cf. « AMD va débrider des millions de Radeon »).

Bref, on doute que la marque Fusion soit commercialisée, mais on devrait continuer de rencontrer ce terme durant les futures présentations d’AMD alors que la firme tente de changer son image de marque et ses campagnes publicitaires.

Nouvelle peau pour AMD

Lle nouvel état d’esprit Fusion se traduit aussi par le fait qu’AMD aime à s’appeler « The Product Company » afin de témoigner de sa relation avec The Foundry Company qui est l’entreprise en charge de gérer les usines qui lui appartenaient. TFC devrait commencer à fabriquer des modules de SRAM en 32 nm SOI et Bulk ce trimestre. La production des premiers processeurs en 32 nm devrait commencer durant le premier semestre 2010 et devrait marquer l’introduction de grille métallique High-K.

Cette restructuration marque surtout un nouveau modèle qui enlève une lourde pression financière d’AMD pour la placer sur TFC. Reste maintenant à voir si cela suffira pour qu’AMD reste compétitif.