Accueil » Dossier » AMD FX-8350 : le nouveau Bulldozer

AMD FX-8350 : le nouveau Bulldozer

1 : Introduction 3 : Architecture Piledriver : du Bulldozer amélioré 4 : Architecture Piledriver : une consommation réduite 5 : Configuration de test et benchmarks 6 : PCMark 7 7 : 3DMark 11 8 : Sandra 2013 Beta 9 : Création de contenu 10 : Adobe CS 6 11 : Bureautique 12 : Compression 13 : Encodage audio/vidéo 14 : Battlefield 3 15 : The Elder Scrolls V: Skyrim 16 : World Of Warcraft: Mists Of Pandaria 17 : Consommation et efficacité énergétique 18 : Conclusion

Overclocking et compatibilité avec les cartes-mères existantes

Overclocking

Bien que cela fasse des années que les processeurs AMD ne sont plus les plus rapides du marché, le fondeur continue à susciter l’intérêt des power users en leur offrant des fonctionnalités qui comptent pour eux. Des logiciels permettant de manipuler les paramètres de configuration en temps réel, directement depuis le bureau de Windows, des coefficient multiplicateurs déverrouillés, des cartes-mères dotées d’une connectique PCI Express bien plus développée que la concurrence… ce ne sont là que quelques-uns des cadeaux que fait AMD aux passionnés qui savent à quel point ces éléments peuvent améliorer les performances d’une machine.

Avec les FX Vishera, les overclockeurs qui avaient sans doute été quelque peu déçus par les performances des FX Zambezi (du moins sans système de refroidissement haut de gamme) vont pour l’occasion avoir de quoi s’exciter, même si l’architecture est très similaire et la finesse de gravure inchangée.

Image 1 : AMD FX-8350 : le nouveau Bulldozer

Avec des tensions de 1,375 V sur le CPU et 1,175 V sur le northbridge, nous sommes parvenus à faire tourner le FX-8350 de façon stable à 4,8 GHz en pleine charge. Sur la capture d’écran ci-dessus, nous faisons fonctionner un benchmark monothreadé pour faire chauffer le processeur, mais la température maximale indiquée (68°C) est la plus haute que nous y ayons enregistrée.

Image 2 : AMD FX-8350 : le nouveau Bulldozer

À ce stade, le FX-8350 en avait encore dans le ventre, mais la clé consiste à trouver des tensions suffisamment basses pour éviter d’atteindre les 70°C, car une fois ce plafond atteint, le moniteur thermique commence à réduire les fréquences afin d’éviter le surchauffe. Pour autant que nous ne lancions pas de charge de travail multithreadées, nous avons même réussi à effectuer des tests à 5,125 GHz (moyennant des tensions de 1,4375 V sur le CPU et 1,2 V sur le northbridge).

Image 3 : AMD FX-8350 : le nouveau Bulldozer

Il est donc clair que la capacité de refroidissement va constituer la pierre d’achoppement pour beaucoup d’overclockeurs. Le ventirad de référence d’AMD est lamentablement insuffisant ; pour obtenir des fréquences dignes de ce nom, mieux vaut opter pour un modèle tiers de bonne qualité. Pour ce test, nous avons utilisé le système de refroidissement liquide en circuit fermé qu’AMD proposait aux overclockeurs avec ses FX de l’an dernier ; du matériel à 70 € environ.À ce prix, il devient intéressant d’opter pour un Core i7-3770… Heureusement, nous disposons d’un 3770K en laboratoire.

Image 4 : AMD FX-8350 : le nouveau Bulldozer

Image 5 : AMD FX-8350 : le nouveau Bulldozer

Un overclocking à 4,8 GHz suffit pour permettre au FX-8350 de dépasser l’Intel Core i7-3770 dans les applications bien parallélisées comme 3ds Max 2012, mais cela ne l’aidera pas dans les logiciels monothreadés comme iTunes. Évidemment, si vous avez les 30 € supplémentaires pour vous offrir un Core i7-3770K et le reste pour un ventirad de qualité, vous pouvez toujours le faire passer de 3,5 GHz à 4,5 GHz relativement aisément et rendre à l’AMD FX overclocké la monnaie de sa pièce.

Compatibilité

Les quatre AMD FX Piledriver lancés aujourd’hui sont compatibles avec le socket AM3+ existant. En principe, les cartes-mères compatibles avec les FX actuels ont juste besoin d’une mise à jour du BIOS pour reconnaître les nouveaux processeurs. Malheureusement, celles qui rencontraient déjà des problèmes avec les Zambezi ne seront probablement pas mises à jour.

C’est par exemple le cas de l’Asus Crosshair IV Formula qui, bien qu’elle soit censée fonctionner avec les processeurs basés sur l’architecture Bulldozer (Asus ayant ajouté le support expérimental des FX en 2011), n’a jamais reçu la mise à jour nécessaire pour réparer un grave problème d’écran bleu de la mort. Par conséquent, bon nombre de cartes-mères AM3 plus anciennes ne gèrent pas correctement les FX alors qu’elles devraient normalement le faire, et il y a toutes les chances pour que la situation perdure avec les processeurs de type Piledriver.

AMD nous a assuré que le problème était peu répandu et que les fabricants de cartes-mères étaient en mesure de le résoudre à l’aide d’une mise à jour ; malheureusement, certains d’entre eux ne semblent guère désireux de consacrer du temps et des ressources à de vieux produits. Pour une chronique des plaintes relatives à l’Asus Crosshair IV Formula et aux autres cartes-mères concernées, n’hésitez pas à consulter cette page.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Overclocking et compatibilité avec les cartes-mères existantes
  3. Architecture Piledriver : du Bulldozer amélioré
  4. Architecture Piledriver : une consommation réduite
  5. Configuration de test et benchmarks
  6. PCMark 7
  7. 3DMark 11
  8. Sandra 2013 Beta
  9. Création de contenu
  10. Adobe CS 6
  11. Bureautique
  12. Compression
  13. Encodage audio/vidéo
  14. Battlefield 3
  15. The Elder Scrolls V: Skyrim
  16. World Of Warcraft: Mists Of Pandaria
  17. Consommation et efficacité énergétique
  18. Conclusion