Accueil » Actualité » AMD parle de l’avenir de Mantle et FreeSync à la PDXLAN

AMD parle de l’avenir de Mantle et FreeSync à la PDXLAN

Image 1 : AMD parle de l'avenir de Mantle et FreeSync à la PDXLAN

Si vous cherchiez à rencontrer les principaux communicants et responsables des firmes Nvidia et AMD, sachez qu’ils viennent tous de quitter Portland, où ils étaient présents pour soutenir la PDXLAN, un événement rassemblant pendant quatre jours des compétiteurs du monde PC, sur des domaines aussi variés que le jeu vidéo, ou le modding de boitier. AMD a d’ailleurs profité de cette occasion pour donner une petite conférence (sur le stand de son partenaire privilégié Sapphire), et parler un peu de son avenir, quoi qu’il fût sans doute plus question de rassurer que de simplement communiquer, considérant sa difficile situation du moment.

Deux sujets ont principalement été abordés, deux sujets emblématiques pour la marque rouge et noire : Mantle et FreeSync. Concernant le premier projet, on a ainsi appris qu’AMD entendait diffuser très prochainement un SDK, qui permettra à qui veut, de développer sous Mantle, ou d’intégrer l’API à ses pilotes, le tout sans restrictions ni éventuel coût de licence. Par ailleurs, Mantle continuera de supporter Windows 7, contrairement à DX12, par exemple. Cela dit, pour rester dans cet esprit concurrentiel, reconnaissons que l’espoir de voir un jour Mantle débarquer au sein des pilotes Intel ou Nvidia, reste aussi beau que naïf, considérant les rapports qu’entretiennent les deux acteurs avec Microsoft.

Image 2 : AMD parle de l'avenir de Mantle et FreeSync à la PDXLAN

Quant à FreeSync, Richard Huddy a confirmé, une fois de plus, qu’il s’agirait d’une copie conforme de ce que Nvidia propose déjà avec G-Sync, en termes de rendu, avec toutefois cette différence notable qu’elle ne requerrait le plus souvent qu’une simple mise à jour de firmware de l’écran pour fonctionner. Il faudra également une nouvelle prise en charge logicielle côté PC (les pilotes devraient arriver courant décembre), et un DisplayPort du côté de la carte graphique. AMD ne demandant aucun frais de licence pour l’utilisation de sa technologie, la firme annonce que ses écrans devraient être environ 100 dollars moins chers que ceux de la concurrence. Enfin, les premiers écrans FreeSync devraient arriver d’ici le début de l’année prochaine (la présentation projetée dans la vidéo ci-dessous indique un délai de 6 à 12 mois, mais Richard Huddy confirme quant à lui décembre – janvier comme fenêtre de lancement), et seuls 4 modèles de cartes graphiques seront supportés : R9 290/290X et R7 260/260X.

Évidemment, toutes ces annonces vont dans le bon sens, mais derrière la diffusion des récents résultats trimestriels des acteurs du secteur, il paraît difficile de voir le verre à moitié plein, plutôt qu’à moitié vide. AMD semble en effet maintenant bien plus courir après la concurrence, que de chercher à se démarquer, et ce, sur tous les sujets. Un constat inquiétant, dans un secteur où la R&D demeure le nerf de la guerre.

Présentation AMD à la PDXLAN