Accueil » Actualité » AMD : pas de quad-core mobiles avant 2009

AMD : pas de quad-core mobiles avant 2009

Depuis la mi-décembre on connaissait certains détails des futures évolutions de la plateforme mobile d’AMD. L’actuelle Kite, va être progressivement remplacée par Kite Refresh. Les nouveautés apportées par ce rafraîchissement sont déjà plus ou moins connues : nouveaux Turion gravés en 65 nm et de cadences plus élevées, un nouveau chipset M690T, des disques durs hybrides et des cartes graphiques hybrides.

AMD PowerXpress

Ce dernier point est le plus intriguant. En fait, AMD désigne sous ce nom le fait de pouvoir utiliser soit le circuit graphique intégré au chipset, soit un GPU d’une carte séparée. Contrairement aux solutions actuellement disponibles sur le marché, la bascule se fera automatiquement, sans nécessiter de redémarrage, lorsque le portable sera connecté au secteur et qu’une application gourmande sera détectée, ou si l’utilisateur le décide. Fait notable, PowerXpress devrait être compatible avec les puces graphiques Nvidia.

Cette fonction PowerXpress est dès aujourd’hui disponible sur les chipsets M690G et M690T, mais elle nécessite un driver supplémentaire. Sa carrière commerciale devrait donc débuter d’ici cet été. Kite Refresh introduira aussi de nouvelles fonctionnalités Wi-Fi pré-n et 3G/HSDPA. Cela reste cependant peu de nouveautés pour 2007.

Griffin : un K10 très allégé

2008 sera beaucoup plus intéressant. Puma succèdera à Kite, et avec elle, le Turion adoptera le cœur K10. Enfin presque. Contrairement à ce à quoi on pouvait s’attendre, AMD ne pense pas lancer de processeurs mobiles quad-core avant fin 2008 et même début 2009, et l’introduction de la gravure en 45 nm.

En fait, le Turion Griffin ne sera pas un K10 à part entière. Guiseppe Amato, directeur technique d’AMD Europe nous a révélé qu’il n’en reprendra que les améliorations liées à la gestion de l’énergie – fréquence indépendante pour chaque cœur, nouveaux états de veille plus profonde, clock gating plus précis, etc. – et fera l’impasse sur les améliorations profondes du cœur telles les unités d’exécution SSE 128 bits. On reste surpris par une telle décision, sachant que les Turion actuels peinent déjà face aux Core 2 Duo d’ Intel.

Puma, la plateforme vidéo

Malgré un processeur peu attirant vu d’aujourd’hui, la plateforme Puma sera intéressante. Elle fera notamment usage d’un nouveau chipset incorporant un cœur graphique DirectX 10 et l’UVD. Grâce à cet Universal Video Decoder, le chipset devrait se montrer capable de lire un flux vidéo haute définition sans recourir à la puissance du processeur. Cela bénéficiera directement à l’autonomie des machines, aujourd’hui mise à mal par le recours nécessaire à la fois au processeur central et au processeur graphique.