Accueil » Test » AMD Radeon R9 280X, R9 270X et R7 260X : quoi de neuf ? » Page 6

AMD Radeon R9 280X, R9 270X et R7 260X : quoi de neuf ?

1 : Introduction 2 : R9 280X : du Tahiti renommé 3 : R9 270X : du Pitcairn légèrement boosté 4 : R7 260X : du Bonaire avec TrueAudio 5 : TrueAudio : accélération matérielle du traitement sonore 7 : Configuration de test et benchmarks 8 : Arma III 9 : Battlefield 3 10 : BioShock Infinite 11 : Crysis 3 12 : Grid 2 13 : The Elder Scrolls V: Skyrim 14 : Tomb Raider 15 : CAO : AutoCAD 2013 et Inventor 2013 16 : OpenGL : Maya 2013 et LightWave 17 : OpenCL : Bitmining, OpenCL et RatGPU 18 : Consommation 19 : Fréquences et températures 20 : Vitesse des ventilateurs et nuisances sonores 21 : Conclusion

Gestion du multi-écrans

La gestion du multi-écrans est historiquement l’un des gros points forts des cartes graphiques AMD. En 2009, la firme a pris de court la concurrence avec Eyefinity, une technologie qui permettait de gérer simultanément trois écrans avec une carte comme la Radeon HD 5870 et jusqu’à six avec sa déclinaison Eyefinity 6 Edition. Cela peut paraître normal aujourd’hui, mais cela constituait une véritable révolution à l’époque. À titre d’exemple, nous rédigions auparavant nos articles sur un poste de travail contenant une Quadro NVS connectée à trois écrans, tandis que nous jouions en 3D sur une autre machine. La Radeon HD 5870 nous a permis de réunir ces deux fonctions, aussi essentielles l’une que l’autre, au sein d’un seul et même ordinateur.

Plus récemment, AMD s’est retrouvé dans la situation inverse, ses pilotes Catalyst ne permettant pas de jouer dans de bonnes conditions en 3840 x 2160 (le frame pacing n’étant pas encore pris en charge en mode Eyefinity). Et pourtant, bien que nous ne conseillerions à personne de jouer en 4K sur une carte de la firme (ni même sur plusieurs), il était à l’origine plus facile de configurer un écran partagé en multistream avec une Radeon qu’avec une GeForce. Bien entendu, Nvidia a depuis intégré à ses pilotes la prise en charge du DisplayID 1.3, qui permet de créer automatiquement un ensemble Surround et simplifie encore un peu plus la configuration de cette fonctionnalité. La course aux armements étant continue entre les deux fabricants, AMD a répliqué en simplifiant l’usage du multistream dans ses derniers pilotes.

Image 1 : AMD Radeon R9 280X, R9 270X et R7 260X : quoi de neuf ?

Mais le point important est que les GPU actuels d’AMD prennent d’ores et déjà en charge les téléviseurs 4K (en 30 et 24 Hz) via les connectiques HDMI et DisplayPort et les moniteurs partagés (en 60 Hz) via le DisplayPort. Notons toutefois qu’ils ne permettent pas de partager un même écran à l’aide de deux ports HDMI, alors que c’est exactement de cette manière que nous avons testé les cartes Nvidia dans notre article Gaming At 3840×2160: Is Your PC Ready For A 4K Display?. Ce qui ne constitue pas vraiment un problème en soi : de toute façon, nous préférons nettement utiliser le mode MST avec un câble DisplayPort. Nous n’avions fait appel au HDMI que pour simplifier la capture vidéo pour nos outils d’analyse FCAT.

Enfin, les cartes R9 et R7 apportent une nouveauté : la possibilité de connecter trois écrans à n’importe quelles sorties vidéo. Auparavant, l’un d’entre eux devait obligatoirement passer par une sortie DisplayPort. Mieux encore : si vous pouvez mettre la main sur un hub MST (Multi-Stream Transport), les cartes de référence permettent même de monter une configuration à cinq ou six écrans. Pour l’instant, seul Club3D en propose, mais ce type de solution ne saurait tarder à se démocratiser.

Image 2 : AMD Radeon R9 280X, R9 270X et R7 260X : quoi de neuf ?

Il nous a été confirmé que les futures cartes AMD prendraient en charge les écrans 4K single-stream non partagés, a priori dès début 2014 ; il reste simplement à voir si l’on peut en dire autant des R7 et R9 testées aujourd’hui. La fréquence, l’arbitrage mémoire et la latence du contrôle d’affichage ont tous un rôle à jouer quand il est question d’afficher un tel nombre de pixels.

Notons qu’il resterait encore beaucoup de choses à dire sur l’aspect « affichage » des nouvelles cartes AMD, mais la firme n’ayant pas encore levé le voile sur les R9 290 et 290X, nous n’avons d’autre choix que de rester muets pour l’instant. Comptez toutefois sur nous pour vous tenir informés très prochainement.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. R9 280X : du Tahiti renommé
  3. R9 270X : du Pitcairn légèrement boosté
  4. R7 260X : du Bonaire avec TrueAudio
  5. TrueAudio : accélération matérielle du traitement sonore
  6. Gestion du multi-écrans
  7. Configuration de test et benchmarks
  8. Arma III
  9. Battlefield 3
  10. BioShock Infinite
  11. Crysis 3
  12. Grid 2
  13. The Elder Scrolls V: Skyrim
  14. Tomb Raider
  15. CAO : AutoCAD 2013 et Inventor 2013
  16. OpenGL : Maya 2013 et LightWave
  17. OpenCL : Bitmining, OpenCL et RatGPU
  18. Consommation
  19. Fréquences et températures
  20. Vitesse des ventilateurs et nuisances sonores
  21. Conclusion