Accueil » Actualité » AMD Radeon R9 Fury : Fiji plus petit, plus efficace ? » Page 4

AMD Radeon R9 Fury : Fiji plus petit, plus efficace ?

1 : Introduction 2 : Le tour de la carte 3 : Comment nous testons 5 : Overclocking 6 : Consommation et efficacité énergétique 7 : Températures et nuisances sonores 8 : Conclusion

En jeux

Avec ses Fury de référence, AMD visait directement la GeForce GTX 980, mais celle que nous avons reçue à l’essai est overclockée en usine, ce qui signifie qu’il sera intéressant de voir ce qu’elle vaut par rapport à la GTX 980 Ti et la Titan X. La comparaison avec la Fury X est également attendue avec impatience.

Battlefield 4

La Fury Tri-X de Sapphire se débrouille très bien en QHD, même si, fait exceptionnel, elle ne fait en réalité pas mieux que la GTX 980 : les deux cartes affichent presque exactement le même framerate.

Les choses changent un peu en 4K : à cette résolution, la Fury dépasse la GTX 980 d’un peu plus de 3 images/s en moyenne. Non que cela rende le jeu jouable : on ne peut pas considérer un FPS comme fluide à 30 images/s. Il est donc fortement conseillé de réduire le niveau de détail pour jouer à une telle définition.

Far Cry 4

Far Cry 4 semble apprécier l’architecture des Fury : la Fury X et la Tri-X affichent toutes deux des framerates de pointe plus élevés que les cartes Nvidia. Curieusement, la Fury X n’en sort pas vraiment bien dans ce test, contrairement à la Tri-X, qui dans sa version overclockée se paye même le luxe de dépasser la Titan X en framerate moyen et maximum.

La Fury X prend la première place du classement dans Far Cry 4 en Ultra HD, mais une fois encore le titre d’Ubisoft ne semble guère favorable aux GeForce. Même à sa fréquence de référence, la Fury se maintient au niveau de la Titan X.

Grand Theft Auto V

La Sapphire R9 Fury Tri-X gère le QHD dans GTA V comme une pro : elle affiche un framerate moyen de 65 images/s et même son framerate minimal est supérieur à 45 images/s. Le moins que l’on puisse dire est que la fluidité est au rendez-vous.

Malheureusement, l’expérience se détériore en Ultra HD. À cette résolution, même les menus en début de jeu souffrent d’apathie. Le jeu propose un compteur permettant d’afficher la quantité de mémoire utilisée par les réglages ; en 4K, la barre n’est pas tout-à-fait remplie, mais elle est jaune au lieu de verte, ce qui indique que le jeu a besoin de presque toute la vRAM disponible. Lorsque cela se produits, les performances chutent. Bref, il faudra plus de 4 Go de mémoire vidéo pour jouer à GTA V en UHD.

Metro: Last Light

Apparemment, la Fury a un petit quelque chose que Metro apprécie vraiment : il semblerait que le jeu soit particulièrement bien optimisé pour les larges bandes passantes mémoire. Les trois variantes de la Fury affichent d’ailleurs le même framerate moyen, à savoir 82 images/s. La Fury X peut se targuer d’un minimum légèrement plus élevé que les deux autres, mais son maximum est un peu en retrait. La GTX 980 Ti, quant à elle, se montre en moyenne plus lente de 7 images/s que la R9 Fury Tri-X Overclocked.

Les performances de la Fury restent décentes en 4K, la carte ne passant jamais sous les 30 images/s et se maintenant à 40 images/s de moyenne. Si vous souhaitez une expérience plus fluide, il vous faudra réduire un peu la qualité graphique.

Middle-Earth: Shadow of Mordor

Les résultats obtenus dans Shadow of Mordor sont plus conformes au reste de nos benchmarks, c’est-à-dire que la Fury termine juste derrière la Fury X. Le jeu est très fluide au niveau de détails Ultra en 2560×1440, le framerate moyen approchant les 75 images/s avec quelques légères chutes sans gravité dans les 50 images/s.

Les performances de la Fury restent décentes en 4K, la carte ne passant jamais sous les 30 images/s et se maintenant à 40 images/s de moyenne. Si vous souhaitez une expérience plus fluide, il vous faudra réduire un peu la qualité graphique.

Tomb Raider

Sorti en 2013, Tomb Raider demeure un titre exigeant pour les cartes graphiques modernes. En 1440p, la Sapphire Fury Tri-X Overclocked se paye un framerate moyen de 72 images mais enregistre occasionnellement des chutes sous les 40 images/s qui laissent une impression de saccades.

Le titre de Square Enix n’est tout simplement pas jouable en 3840×2160, à moins de diminuer sa qualité visuelle. Avec un framerate moyen à peine supérieur à 30 images/s et des plongées à 21 images/s, le jeu n’est pas suffisamment fluide pour être agréable.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Le tour de la carte
  3. Comment nous testons
  4. En jeux
  5. Overclocking
  6. Consommation et efficacité énergétique
  7. Températures et nuisances sonores
  8. Conclusion