Accueil » Actualité » AMD reprend des parts du marché des processeurs

AMD reprend des parts du marché des processeurs

Sur le marché des processeurs X86, on savait AMD mal en point. Le constructeur encaisse un retard technologique sur son principal concurrent qui semble, pour l’heure, insurmontable. Cependant, selon la firme d’analystes Mercury Research, AMD serait en train de regagner des parts de marché et ce, de manière non négligeable.

Ne pas vendre la peau d’AMD…

Les résultats du premier trimestre d’AMD étaient loin d’être brillants, si l’on aime les euphémismes. Avec 18,7 % du marché des processeurs, la firme connaissait une chute constante et sévère. Pourtant, au deuxième trimestre 2007, la part de marché d’AMD remontait à 22,9 %. Une croissance étonnante, puisqu’un résultat supérieur à celui de la même période, l’an passé (21,6 %) ; d’autant plus qu’en cette saison, la demande n’est pas censée croître. Assisterait-on au baroud d’honneur du condamné, ou bien le fondeur aurait-il entretenu à travers le monde, des hordes de nouveaux fans inconditionnels ?

Les pauvres, ça gonfle les chiffres, mais ça paye mal

McCarron, un analyste de Mercury Research, apporte un élément de réponse. Ainsi, si l’on est face à une demande inhabituelle de processeurs, c’est que cette tendance est portée par les pays émergents, Inde Chine et Brésil au premier plan. A cette époque de l’année, tout bon Occidental pense avant tout à aller regarder les filles en jupe, plutôt qu’à changer de PC. C’est ainsi du côté du très bas de gamme qu’il faut aller chercher la croissance. La série des Athlon 64 X2 aux alentours de 60 $, se vend donc très bien, de même que les Core 2 Duo E2140 et E2160 d’Intel. Selon McCarron, AMD aurait un avantage sur son concurrent de par le large choix de processeurs à bas prix proposé.

Même si AMD connaît d’incontestables difficultés sur les marchés occidentaux, il convient de se souvenir que la croissance de la demande va être telle, dans les mois et années à venir, qu’il y aura toujours de la place pour un solide concurrent à Intel. Pensez que ce ne sont pas moins de trois millions de processeurs d’AMD, qui partiront avec les premiers OLPC.