Accueil » Actualité » Andes veut concurrencer les ARM7, ARM9 et ARM11

Andes veut concurrencer les ARM7, ARM9 et ARM11

Dans le monde des SoC ARM, les CPU les plus en vues sont ceux que l’on retrouve dans nos smartphones et tablettes : Cortex A15, A7, NVIDIA Denver, Apple A6, etc. Mais dans les faits, la majorité des appareils basés sur un core ARM utilise en fait des cores plus anciens, comme l’ARM7, l’ARM9 et l’ARM11. Et une société taiwanaise, Andes, s’attaque à ce marché.

Des cores maison

La société propose des cores compatibles ARM, comme Qualcomm, NVIDIA ou Apple. Le N12 vise l’ARM11, le N10 est en face du ARM9 et le N8 est un modèle basse consommation qui attaque l’ARM7. La société propose des SoC complets, avec notamment plusieurs FPU (une qui gère la simple précision uniquement, une avec le support de la double précision) mais aussi le Bluetooth, le Wi-Fi, la gestion de la radio FM, le GPS, etc.

Image 1 : Andes veut concurrencer les ARM7, ARM9 et ARM11

La société vise essentiellement les objets connectés, la gestion des capteurs dans certains appareils, etc. Les puces proches du ARM11 sont un peu légères pour un smartphone actuel, même si quelques modèles d’entrée de gamme ont encore utilisé ce core récemment, on le trouvait il y a quelques années dans les premiers smartphones Android.