Accueil » Actualité » Angleterre : premières poursuites pour téléchargement illégal

Angleterre : premières poursuites pour téléchargement illégal

Alors que les maisons de disques anglaises avaient toujours réussi à trouver des accords à l’amiable avec des douzaines de personnes impliquées dans des affaires de téléchargement illégal de musique (avec des règlements pouvant atteindre les 10 000 €), certaines d’entre elles viennent d’intenter un procès à cinq personnes accusées d'avoir illégalement téléchargé de la musique en ligne.

Ces procès interviennent à un moment ou les agences britanniques tentent de promouvoir la vente légale de musique en ligne, comme par exemple iTunes Music Store ou encore Virgin Music.

Interrogé, Peter Jamieson, président de la British Phonographic Industry (BPI) a déclaré :

« Les mélomanes se dirigent de plus en plus vers les sites payants de téléchargement pour le large choix qu'ils proposent, leurs valeurs et leur commodité, mais nous ne pouvons pas tolérer ceux qui persistent à télécharger illégalement. Ils mettent à mal ces services légaux, nuisent à la musique et enfreignent la loi ».