Accueil » Actualité » Apple accusée de vol de technologies sur son A7

Apple accusée de vol de technologies sur son A7

Image 1 : Apple accusée de vol de technologies sur son A7

Le SoC A7 des iPhone 5s et iPad Air et mini Retina a fait l’effet d’une bombe sur le marché, en étant le premier CPU 64 bits pour smartphone. Mais Apple a également intégré d’autres technologies, dont semble-t-il un mécanisme de prédiction de branchement basé sur le travail de chercheurs de l’Université du Wisconsin. Or Apple utiliserait cette technologie sans s’acquitter d’une licence. En conséquence, Apple se trouve la cible d’une plainte au civil déposée par la WARF (Wisconsin Alumni Research Foundation, la fondation pour la recherche des anciens de l’Université du Wisconsin).

Dans sa plainte, la WARF note relève qu’Apple cite le brevet litigieux dans au moins de ses propres brevets, ce qui montre que la société n’ignorait pas son existence. Cependant, Apple aurait repoussé les demandes de règlement amiable faites jusqu’à maintenant. Un patent troll de plus ?  Non pas vraiment. En 2008, la WARF avait fait valoir qu’Intel violait le même brevet (US Patent n° 5 781 752) dans ses Core 2 et avait obtenu gain de cause, c’est-à-dire un accord financier dont les termes sont restés confidentiels. Apple pourrait donc bien être obligée de faire de même.