Accueil » Actualité » Apple confirme une différence de 2 % à 3 % entre les SoC de Samsung et TSMC

Apple confirme une différence de 2 % à 3 % entre les SoC de Samsung et TSMC

Image 1 : Apple confirme une différence de 2 % à 3 % entre les SoC de Samsung et TSMCLes SoC Apple A9 de TSMC et Samsung

Suite à la controverse que certains surnomment « Chipgate » et qui est née du fait que les SoC Apple A9 de Samsung consommeraient nettement plus et seraient moins performants que ceux fabriqués par TSMC (cf. « Le SoC Samsung de l’iPhone 6s serait trop gourmand »), Apple a déclaré à nos confrères de CNet que la différence entre les deux puces était seulement de 2 % à 3 %. Elle reconnaît donc qu’il y a une différence, mais elle estime qu’elle est imperceptible dans des conditions réelles d’utilisation.

La puce de Samsung a simplement un rendement moins intéressant

Comme nous le rapportions hier, le SoC de TSMC offrirait environ deux heures d’autonomie en plus sur un iPhone 6s Plus sur le test Geekbench, selon quelques retours d’utilisateurs. Apple explique que ces tests ne sont pas représentatifs des performances réelles parce qu’ils représentent des conditions extrêmes d’utilisation. En conditions normales, la différence serait bien moins prononcée.

Cette explication est cohérente avec notre hypothèse selon laquelle la différence s’expliquerait par des courants de fuites plus importants sur la puce Samsung. En effet, si le problème est exacerbé lorsque la puce fonctionne à son maximum pendant une période prolongée, cela signifie que l’architecture tolère moins bien les hautes fréquences. À première vue, le 14 nm de Samsung aurait dû avoir l’avantage comparativement au 16 nm de TSMC puisque la puce est plus petite en raison d’une finesse de gravure plus grande. Elle devrait donc consommer moins d’énergie. Le problème survient lorsqu’une finesse est encore mal maîtrisée. Il y a alors des courants de fuites plus importants et la puce demande alors plus d’énergie pour compenser ce problème. Elle peut aussi choisir de réduire la fréquence de fonctionnement, mais cela ne semble pas être le cas.

Image 2 : Apple confirme une différence de 2 % à 3 % entre les SoC de Samsung et TSMCRésultats de l’iPhone 6s sur Geekbench (source : @jfpoole)

Le développeur de Geekbench a réuni l’ensemble des résultats des iPhone 6s dans les deux graphiques que vous voyez ci-dessus. Si les deux SoC avaient des performances réellement différentes, on verrait deux groupes de résultats. Au contraire, leur distribution est normale et centrée sur un seul pic.

Les choses pourraient s’améliorer à l’avenir

Vu la réponse d’Apple, on ne s’attend pas à ce que la société rappelle les téléphones utilisant un SoC Samsung. Pour savoir ce que l’on a, il suffit d’utiliser une application telle que Lirium Device Info. Les SoC N66MAP ou N71MAP sont signés TSMC et les N66AP et N71AP proviennent de Samsung. Il est aussi fort possible qu’Apple et Samsung décident de sortir un nouveau stepping, une révision dans le photomasque lithographique, qui tempèrerait ce problème. Ce genre de pratique est courante et très rarement rendue publique, mais elle demande du temps. Il ne faut donc pas s’attendre à être alerté ni à ce que les choses changent immédiatement.