Accueil » Actualité » Apple pense à l’USB 3.0 sur ses iPhone

Apple pense à l’USB 3.0 sur ses iPhone

Apple vient de déposer un brevet portant sur la création d’un nouveau connecteur « dock » à 30 contacts, plus fin, qui serait capable de prendre en charge le Thunderbolt et l’USB 3.0.

Un connecteur historique

Le connecteur dock est célèbre car il orne les périphériques Apple depuis l’iPod troisième génération sortie en 2003. À l’époque, il avait pour but de remplacer le port FireWire des iPod premiers et deuxième génération. Il offrait donc la possibilité de se connecter sur port IEEE1394, mais aussi sur une interface USB, pour la première fois dans l’histoire des baladeurs à la pomme.

La force du connecteur 30 broches réside dans le fait qu’il n’a physiquement pas bougé depuis son lancement. Apple a modifié le câblage pour évincer le FireWire pour le transfert de données avec les iPod nano 1G et les iPod Classic 5G (aussi nommé iPod vidéo, car il fut le premier à apporter la vidéo). Le FireWire pouvait néanmoins recharger les baladeurs jusqu’à la sortie de l’iPod touch 2G et l’iPod nano 4G. Le connecteur s’est adapté à la vidéo, bref aux nouveaux iPod, iPhone et iPad qui utilisent tous le même port physique (à l’exception de l’iPod Shuffle). L’un des principaux avantages de cette stratégie est que les fabricants d’accessoires ont massivement adopté ce connecteur, car il permet de brancher les appareils de la firme qui n’étaient pas connus à l’époque de la conception ou de la sortie de leur produit. C’est le cas de nombreux dock ou stations multimédia qui gèrent tous les produits à la pomme disponibles aujourd’hui. Il arrive que certaines fonctionnalités manquent à l’appel, mais dans l’ensemble, il est possible, dans la majorité des cas, de prendre le contrôle de l’appareil pour lire son contenu (au moins musical) et le recharger quelque soit la date de fabrication de l’accessoire.

Plus fin et compatible Thunderbolt et USB 3.0

Le nouveau connecteur ne change pas beaucoup physiquement. Il serait simplement plus fin. Ce serait tout de même une première rupture physique avec le connecteur historique. On imagine qu’Apple devrait sortir des adaptateurs pour rendre le nouveau format compatible avec les accessoires existants et offrir un minimum de fonctionnalité. Néanmoins, ce serait un changement esthétique et technique bienvenu. En plus de la gestion de l’USB 3.0, le nouveau connecteur prendrait en charge le Thunderbolt (appelé DisplayPort Dual Lane dans le brevet). Il serait capable de faire transiter un signal DisplayPort et un autre pour les données. Pour plus d’information sur le Thunderbolt, nous vous invitons à lire notre actualité « Thunderbolt : 10 gigabits/s, 10 W, Light Peak ».

C’est une évolution qui a du sens. Alors que l’iPad a inauguré un mode clone qui permet de brancher l’ardoise sur un écran secondaire pour en afficher le contenu, la gestion du DisplayPort la rendrait directement compatible avec les propres écrans d’Apple. Les transferts depuis un PC seraient aussi plus rapides, une nécessité compte tenu de l’accroissement de la capacité de stockage. Ce serait aussi un moyen de démocratiser le Thunderbolt. Néanmoins, pour la première fois, Apple mentionne aussi l’USB 3.0, ce qui montre que le bus développé avec Intel (cf. « Apple derrière Light Peak ») n’est pas censé remplacer l’USB 3.0 et qu’Apple ne compte pas exclusivement sur le Thunderbolt. Enfin, le nouveau connecteur devrait apporter une tension de 5V sur un canal et 3 V sur un autre.