Accueil » Actualité » Apple sort son premier correctif automatique

Apple sort son premier correctif automatique

Image 1 : Apple sort son premier correctif automatiqueApple se moquant de la sécurité de Windows

Apple a publié hier le premier correctif sécuritaire automatique sur OS X, c’est-à-dire qu’il s’est installé sans l’intervention de l’utilisateur. La faille se situait au sein du protocole Network Time qui permet aux ordinateurs d’un même réseau de synchroniser leur horologe et elle aurait pu permettre à un pirate de prendre le contrôle de la machine. C’est la première fois qu’Apple utilise le système de mise à jour automatique qu’il a intégré dans OS X il y a maintenant deux ans.

La faille fut rendue publique vendredi par l’université Carnegie Mellon et le département américain de la sécurité intérieure. Elle ne touche pas seulement OS X, mais une foule de systèmes d’exploitation qui utilisent le même protocole. Apple a expliqué qu’il a décidé de faire appel à son système de mise à jour automatique pour plus facilement déployer le correctif qui s’installe très rapidement et ne demande pas de redémarrer la machine. Comme beaucoup d’experts l’ont souligné, c’est une pratique atypique pour Apple qui a toujours laissé le soin à ses utilisateurs d’installer les correctifs et mises à jour. Néanmoins, alors que la sécurité de ses appareils et de plus en plus scruté (cf. « Le lecteur d’empreintes de l’iPhone 5s a été contourné »), on comprend qu’il ait décidé de passer par ce système automatique pour réduire les risques d’une exploitation de la faille par un pirate.