Accueil » Actualité » Apple va-t-il racheter Hulu ? Probablement pas.

Apple va-t-il racheter Hulu ? Probablement pas.

Image 1 : Apple va-t-il racheter Hulu ? Probablement pas.

Le Wall Street Journal et Bloomberg rapportent tous les deux qu’Apple aurait contacté les banquiers s’occupant du rachat de Hulu. Nous pensons néanmoins qu’Apple n’acquerra pas le service de vidéo en ligne.

Hulu est incompatible avec le modèle économique de l’iTunes Store

Hulu est un service qui permet de regarder gratuitement et légalement des séries télévisées et des films en ligne. Hulu est financé par la publicité. Il propose aussi une option payante Hulu + qui donne accès à plus de contenu, mais maintient les publicités. Le service est pour l’instant réservé aux Internautes américains. Hulu a annoncé qu’il était à vendre après que Yahoo! l’ait approché avec une offre officieuse. Le prix de vente tournerait aujourd’hui à environ deux milliards de dollars.

Depuis, de nombreuses compagnies ont approché Hulu, dont Google, Microsoft et maintenant Apple. Microsoft a récemment annoncé qu’il n’était plus intéressé et Google est un candidat peu probable, car l’acquisition de Hulu et des licences qu’il possède avec les fournisseurs de contenu inviterait surement les autorités de régulations des marchés à lancer des procédures pour abus de position dominante. Le moteur de recherche est déjà très surveillé et comme le pense Peter Kafka du blog All Things D, Google ne ferait que donner le bâton pour se faire battre.

Image 2 : Apple va-t-il racheter Hulu ? Probablement pas.S’il est aujourd’hui avéré qu’Apple a pris contact avec les banquiers supervisant la vente de Hulu, cela ne veut en rien dire que la firme est prête à sortir son portefeuille. Il est vrai qu’Apple dispose d’une réserve de 76,2 milliards de dollars (env. 53 milliards d’euros), ce qui signifie qu’il pourrait très facilement acquérir Hulu, mais il semblerait qu’il n’ait pas beaucoup de raisons de le faire.

Tout d’abord, Apple dispose déjà de la majeure partie des licences que possède Hulu. La firme ne profiterait donc que d’une petite partie des contrats signés par le site. De plus, l’iTunes Store dispose d’un modèle économique très différent. Apple loue ou vend du contenu sans publicité tandis que Hulu est connu pour le proposer gratuitement, en échange de publicités. Si Apple rachète Hulu, il serait obligé de reprogrammer toute ses infrastructures, ce qui serait un travail herculéen pour un retour quasi inexistant. Enfin, Hulu étant gratuit et multiplateforme, Apple ne ferait qu’aider ses concurrents et favoriser un service concurrent de l’iTunes Store. Il serait aussi impossible à Apple d’acheter Hulu simplement pour le mettre hors ligne, car cela engendrerait une foule de procès.

Image 3 : Apple va-t-il racheter Hulu ? Probablement pas.Un tel rachat n’est pas dans les habitudes d’Apple

Enfin, la raison qui est, selon nous, la plus convaincante est que Steve Jobs a toujours refusé qu’Apple se livre à de gros rachats. Les deux grands derniers en date sont P.A. Semi, le concepteur de processeurs, pour 278 millions de dollars (env. 193 millions d’euros) et Quattro Wireless, la régie publicitaire pour terminaux mobiles, qui s’est vendue à 275 millions de dollars. De l’histoire de la société, la plus grosse acquisition fut celle de NeXT en 1997 qui demanda 404 millions de dollars (env. 280 millions d’euros aujourd’hui). Bref, la firme n’a jamais fait une acquisition de plus d’un demi-milliard. L’achat de Hulu pour 2 milliards ne semble donc pas plausible.

Il est vrai qu’Apple dispose d’une réserve phénoménale de 76,2 milliards de dollars qui est supérieure au produit intérieur brut de plus de 125 pays. Si Apple était un pays, rien que cette somme le placerait 62e, entre Cuba et la Lybie, selon les statistiques de la Banque Mondiale. 12 milliards de dollars sont disponibles en cash, le reste est détenu en titre et valeurs. Comparativement, Google dispose d’une réserve de « seulement » 39,1 milliards de dollars (env. 27 milliards d’euros). Apple a l’habitude d’utiliser son cash pour passer de très grosses commandes auprès de fournisseurs de composants afin de profiter de prix très bas et de monopoliser les stocks, ce qui place souvent ses concurrents dans des situations difficiles. Il est aussi connu pour maintenir un coussin important qui permet d’amortir les temps de crises économiques mondiales. Ainsi, Apple fut l’une des rares entreprises à ne pas procéder à un mouvement de licenciement massif en 2009.

Bref, selon nous, le rachat de Hulu est tout aussi probable que le rachat de Facebook que Louis Bedigan imagine dans Forbes avant de lui même descendre cette option.