Accueil » Actualité » ARCEP : pas de surtaxe pour le chat érotique

ARCEP : pas de surtaxe pour le chat érotique

Image 1 : ARCEP : pas de surtaxe pour le chat érotique

L’ARCEP vient de mettre Free en demeure pour manque de transparence et neutralité en raison de sa facturation hors forfait des appels vers les services de chat, souvent à caractère érotique.

Ce n’est pas la première fois que l’Autorité pointe ce genre de pratique du doigt, mais Free est le seul à ne pas s’être soumis à ses exigences. Pour rappel, le problème vient du fait que les opérateurs vendent leurs forfaits téléphones comme étant illimités, mais que certains numéros, principalement vers des centres d’appel et plateformes de discussion, sont soumis à une tarification spéciale. Free avait tenté d’apaiser l’ARCEP en instaurant un système alertant le consommateur qu’il allait être facturé pour ce service sans préciser la tarification exacte. Elle n’est pas néanmoins satisfaite et Free a maintenant jusqu’au 7 janvier prochain pour se mettre dans les rangs et cesser cette ségrégation.