Accueil » Actualité » ARM : des smartphones Android 64 bits avant la fin de l’année

ARM : des smartphones Android 64 bits avant la fin de l’année

Image 1 : ARM : des smartphones Android 64 bits avant la fin de l'annéeLa Nintendo 64

Depuis la sortie de l’iPhone 5s, équipé d’un processeur 64 bits, les constructeurs de puces ARM sont un peu fébriles : Apple a proposé une innovation que Qualcomm, ARM ou NVIDIA n’espéraient pas voir débarquer avant 2015 dans le meilleur des cas. Et la riposte est enfin là, un responsable d’ARM a annoncé que les smartphones et tablettes Android équipés d’un processeur 64 bits seront disponibles pour Noël.

Le 64 bits, un problème épineux

Le 64 bits dans le monde ARM, nous en avons déjà parlé. C’est un vrai problème, car les constructeurs espéraient visiblement utiliser le 64 bits comme argument marketing (à la manière de la Nintendo 64 en son temps) et utiliser la technologie comme un « point de rupture technologique ». Le problème, c’est qu’Apple est arrivé avec un processeur 64 bits que personne n’attendait, et qu’aucun constructeur n’était prêt.

ARM avait annoncé le Cortex A53 et le Cortex A57, on savait que NVIDIA travaillait sur un processeur maison, et Qualcomm n’avait rien annoncé sur le sujet. Quelques mois après, ça n’a pas vraiment changé : le core 64 bits de NVIDIA n’est pas disponible — le Tegra K1 sera d’abord déployé avec un core 32 bits —, ARM ne proposera que le Cortex A53 (un core d’entrée de gamme) cette année et Qualcomm a annoncé des puces 64 bits… avec un core ARM, alors que la prochaine évolution du processeur maison, le Krait 450, sera un core 32 bits.

Plus concrètement, les rares SoC 64 bits qui seront proposés en 2014 devraient utiliser le Cortex A53 d’ARM, un core d’entrée de gamme, destiné au départ à remplacer le Cortex A7 et le Cortex A9, alors que le successeur du Cortex A15 est le Cortex A57, attendu en 2015. Chez ARM, bien évidemment, on explique que le A53 est un core performant et que le code 32 bits classique est parfaitement utilisable sur le core 64 bits, avec quelques avantages au niveau de la consommation. Dans les faits, l’avantage en consommation vient en partie du positionnement original du Cortex A53, qui devait remplacer le très économe Cortex A7 dans les configurations big.LITTLE… Rappelons tout de même que l’architecture ARMv8 (64 bits) propose quelques nouveautés intéressantes, comme des instructions pour accélérer le traitement du chiffrement en AES, quelques améliorations architecturales et — bien évidemment — la possibilité de gérer plus de 4 Go de RAM.

Si ARM annonce des appareils 64 bits avant la fin de l’année, il manque d’ailleurs toujours une chose : un OS. Android n’existe pas encore officiellement dans une version 64 bits adaptée aux puces ARM (la version Intel existe) et Google devrait la présenter au mois de juin. On peut même se dire qu’un « Nexus 64 » serait un bon moyen de montrer que le 64 bits est une des nouveautés de la future version d’Android…