Accueil » Actualité » ARMv8-A SVE : l’architecture pour percer chez les supercalculateurs

ARMv8-A SVE : l’architecture pour percer chez les supercalculateurs

Une mise à jour de l’architecture ARM v8-A permet d’envisager l’utilisation de ces puces dans les supercalculateurs. C’est une étape importante pour la firme qui tente de rivaliser avec les GPU de NVIDIA et les Xeon Phi d’Intel.

Image 1 : ARMv8-A SVE : l'architecture pour percer chez les supercalculateursARM présente son architecture ARM v8-A SVEARM a profité de la conférence Hot Chips qui se tient à Cupertino pour annoncer une mise à jour de son architecture ARM v8-A destinée aux calculs vectoriels. Elle est intitulée SVE, soit Scalable Vector Extension ou extension de vecteur adaptable en français. Elle permet d’envisager l’utilisation de processeurs ARM dans des supercalculateurs, ce qui devrait être en principe une réalité en 2020 grâce à Fujitsu. La licence permettant d’exploiter ces extensions n’est pas encore disponible, il est donc pour l’instant impossible de savoir quand les premières puces compatibles seront disponibles.

Optimisations adaptables

Le but du SVE est de pouvoir accélérer matériellement les calculs vectoriels, au lieu de les laisser au logiciel, afin d’optimiser les performances. Concrètement, il s’agit d’une mise à jour flexible du jeu d’instructions capable de prendre charge des calculs allant de 128 à 2048 bits pour qu’ils puissent être lancés sur n’importe quel type de coeur. Par exemple, un code en 2048 bits pourra être lancé sur un coeur SVE de 128 bits parce que l’ordonnanceur compensera les limites matérielles. De même, l’ordonnanceur combinera plusieurs calculs en 128 bits pour qu’ils tournent sur un coeur en 2048 bits. Enfin, ARM mettra à jour GCC et LLVM pour tirer parti automatiquement du SVE lorsque le compilateur détecte une séquence de commandes particulière, selon notre partenaire AnandTech.