Accueil » Actualité » Arnaud Montebourg veut un OS français

Arnaud Montebourg veut un OS français

Image 1 : Arnaud Montebourg veut un OS françaisMandrake Linux, le précurseur.L’heure est au patriotisme (au nationalisme ?) économique : après le Cloud souverain (enfin les Cloud souverains, Cloudwatt et Numergy), le très productif ministre Arnaud Montebourg souhaiterait la création d’un système d’exploitation made in France. C’est en tout cas l’intention que lui prête notre confrère L’Opinion. Mais l’information aurait été en partie confirmée par le ministère qui tempère cependant en indiquant ne pas savoir « si l’avenir [de ce projet] est prospectif ou opérationnel ».

L’idée est de proposer une alternative aux OS étrangers, Android et iOS en tête selon un raisonnement expliqué par Pierre Bellanger, le fondateur du groupe Skyrock. Cet OS se veut libre et open source. Il aurait vocation à animer autant des smartphones que des voitures et permettrait « la mutualisation des données entre les services partenaires ». Plus qu’un OS, il s’agit de développer une plateforme complète, un écosystème concurrent, proposant sa boutique d’applications et ses services.

L’effort de création de cette plateforme pourrait être fourni par les grands opérateurs télécoms européens qui disposent des moyens techniques et financiers nécessaires en plus d’une large base de clients. D’ailleurs Orange, Deutsche Telecom, et consorts n’ont pas attendu M. Montebourg pour soutenir des OS alternatifs tels Tizen ou Firefox OS. Mais pour le moment, Tizen est resté dans les starting-blocks et Firefox OS se concentre sur les marchés émergents. De même, Samsung ne réussit pas à imposer des applications concurrentes à celles de Google sur Android. La France pourrait-elle réussir là où le premier vendeur de smartphones du monde échoue ? Ne vaudrait-il pas mieux soutenir les nombreux logiciels libres (à commencer par les distributions Linux) déjà existants ? L’état pourrait également montrer l’exemple en abandonnant les solutions propriétaires d’Apple, Microsoft ou Google.